Comment JPMBB m’a réconciliée avec le portage

Avec deux bébés à la maison, j’aimerais parfois (souvent) avoir une deuxième paire de bras, histoire de changer la couche de l’une pendant que je câline l’autre, de donner le sein à Crapulette pendant que je donne à manger à Coquillette de l’autre (et que je picore moi-même). Malheureusement, la pose d’une deuxième paire de bras n’est pas prévue à la naissance d’un deuxième enfant. J’espérais donc que le portage en écharpe pourrait répondre à ce besoin d’être partout à la fois, mais j’abordais cette solution avec un peu d’appréhension, après une première expérience pas concluante à 100%.

Quand j’étais enceinte de Coquillette, je me suis dit que le portage c’était trop bien, et que j’allais m’acheter une écharpe. J’ai fouillé un peu sur Internet, j’ai été un peu rebutée par les prix et j’ai fini par opter pour un modèle pas trop cher, en promo, mais sans me renseigner sur la marque. Je ne vais pas dire que je ne l’ai jamais utilisée, mais en tout cas pas souvent. L’écharpe tenait très chaud alors que Coquillette est née juste avant l’été, sa matière n’était pas suffisamment élastique si bien que j’avais peur d’écraser mon bébé à chaque fois que je l’y installais. Je me prenais une suée à chaque fois et une fois qu’on était « bien » installées je n’avais qu’une envie : me déshabiller parce que je crevais de chaud. Si j’ai mis « bien » entre guillemets, c’est parce qu’après plusieurs mois, j’ai découvert par hasard sur Facebook le statut d’une blogueuse qui parlait de la marque que j’utilisais et qui donnait de mauvaises instructions de portage, si bien que sans le savoir, j’installais Coquillette dans une position non physiologique. J’ai été sacrément refroidie… J’ai voulu retenter avec des vidéos présentant de bonnes techniques sur Internet mais l’écharpe n’était vraiment pas utilisable dans de bonnes conditions et elle a fini au placard.

Après ça, j’ai beaucoup lu sur le portage, sur les différentes techniques, etc… J’ai décidé de m’y remettre à l’arrivée de Crapulette et cette fois, je me suis tournée vers la marque Je Porte Mon Bébé, qui était pour moi une des marques emblématiques du portage, pour ne pas dire LA marque. Et j’ai été drôlement gâtée ! Non seulement ma famille m’a offert une très jolie Petite écharpe sans noeud (PESN) rouge et grise, mais JPMBB m’a également offert une écharpe Basic bleu rétro, non moins jolie !

ech1

La PESN me faisait rêver depuis un moment, il faut dire qu’elle était prometteuse ! Il s’agit en fait d’un sling, c’est à dire d’une écharpe courte où aucun noeud n’est nécessaire puisque tout se joue autour de deux anneaux métalliques, protégés par un pad. Il suffit de faire glisser le tissu entre ces anneaux pour régler la PESN, l’ajuster, la desserrer… En gros, le bébé se retrouve confortablement installé en position physiologique en un clin d’oeil. Et la PESN a tenu ses promesses !

ech4

Depuis que je l’ai, je l’utilise très régulièrement, notamment lorsque Crapulette est agitée parce qu’elle a du mal à s’endormir, ou parce qu’elle veut que je la porte alors que je dois faire autres chose, comme la vaisselle. J’ai un peu tâtonné au début, bien qu’il n’y ait pas de noeud à faire, mais j’ai très vite pris l’habitude, si bien qu’aujourd’hui, en à peine plus d’1 minute je peux installer Crapulette contre moi et avoir les mains libres pour autre chose. C’est parfait au quotidien et ça m’aide beaucoup. Récemment, j’ai pu aller coucher Coquillette avec sa petite soeur qui s’était endormie dans la PESN. C’est aussi parfois le seul moyen de la calmer, même s’il est rare qu’elle soit inconsolable. Bref, je suis ravie, mais je m’y attendais.

J’avais plus d’appréhension pour l’écharpe Basic puisque j’allais devoir me remettre au noeud. C’est là que la surprise a été totale. Non seulement les explications du livret sont claires, mais en plus le tissu est tellement agréable et élastique comme il faut que je n’ai eu aucun souci pour installer Crapulette. Du premier coup, en cinq minutes, elle était confortablement installée et s’est endormie dedans. Et là, le bonheur. L’écharpe est devenue comme une prolongation de moi-même, hyper confortable pour moi aussi. J’avais l’impression de porter Crapulette aussi facilement que si j’étais enceinte, les douleurs de dos en moins ! C’est là que j’ai vraiment saisi toute l’importance du choix de son écharpe à l’achat… En plus, avec la Basic, JPMBB a pensé aux gens comme moi rebutés par le prix des écharpes de qualité. Comme son nom l’indique, elle est la base du portage, elle ne permet pas le portage sur le dos ni le portage de bébés de plus de 14kg, mais le modèle que j’ai reçu n’est qu’à 39,90 euros, prix très raisonnable par rapport à ce qu’on voit ailleurs.

ech3

ech2

Vous allez me dire : mais qu’est-ce que je fais avec deux écharpes ?? Et bien j’utilise la PESN quand je suis pressée, quand je suis à la maison et que je veux aider Crapulette à s’endormir tout en faisant autre chose. Comme le portage est asymétrique (comme avec n’importe quel sling), elle est moins agréable à porter que la Basic, que je préfère donc pour les plus longues durées, pour les balades.

Je terminerai par quelques conseils pour ceux ou celles qui, comme moi, partiraient avec une appréhension. Pour tester votre écharpe, choisissez un moment ou votre bébé est réveillé mais de bonne humeur. Attachez vos cheveux si vous les avez longs pour qu’ils ne vous gênent pas et découvrez-vous ! En intérieur particulièrement, on a très vite chaud avec une écharpe. Un débardeur me suffit amplement, même en hiver (bon c’est vrai que je ne suis pas frileuse non plus). N’oubliez pas que votre bébé aura encore plus chaud que vous et qu’il ne faut pas trop le couvrir non plus. Ne vous découragez pas si votre bébé râle un peu au début et bougez, dansez, marchez, il faut le temps qu’il s’habitue lui aussi ! Si vous avez quelque difficultés pour le noeud, des vidéos sont disponibles sur le site de JPMBB ou sur Youtube, ça aide aussi ! Et ensuite, enjoy !

 

Publicités

Les incontournables de la naissance #4 : Maman Natur’elle (Concours inside)

C’est en recherchant des soutien-gorges d’allaitement de qualité (souvenez-vous, je vous parlais de ma quête désespérée ICI et ICI) que je suis tombée sur le site de Maman Natur’elle, et je suis aussitôt tombée sous le charme.

Maman Natur’elle est une boutique en ligne spécialisée en produits naturels et sains pour les bébés, les parents et futures mamans. Mamans allaitantes, parents adeptes du portage en écharpe, inconditionnels du bio et des couches lavables, ce site est donc fait pour vous mais même si ce n’est pas votre cas, je vous recommande d’aller y jeter un oeil. Parce que Maman Natur’elle, ce n’est pas seulement la garantie de produits de qualité, c’est aussi une livraison ultra-rapide (moins de 24 heures la dernière fois dans mon cas, bluffant !), un système de fidélité qui vous permet très vite de faire des économies et une page Facebook dynamique où vous retrouverez quotidiennement des conseils, des offres, etc…

Et en plus, c’est une jolie histoire qui est à l’origine du site et que sa créatrice, Aude, a bien voulu me raconter :

« La création de Maman Natur’elle est assez simple finalement, étant au chômage depuis peu et une toute jeune maman en 2006 j’ai découvert les couches lavables pour mon bébé qui avait de gros soucis de peau. Elle ne tolérait aucune couche jetable et on m’avait proposé uniquement comme solution des couches en coton en pharmacie à des prix très élevés.

Après quelques tests, j’ai vite été convaincue par les couches lavables, puis par le portage en écharpe et les bienfaits des produits sains et écologiques pour mon bébé.

En cherchant comment m’approvisionner pour ces produits, je me suis rendu compte du manque d’offre sur internet. Après une formation rapide sur la création d’entreprise, je me suis lancée ! En Janvier 2007 j’ai lancée le site (avec l’aide de mon mari informaticien) et les premières ventes ont été faites. Au départ, le stock et le bureau était à notre domicile, je préparais moi-même les colis avec mon bébé dans l’écharpe. Deux ans plus tard nous déménagions dans notre propre local, et au fil du temps l’équipe s’est agrandie avec un service logistique puis un service après-vente, service achat, marketing etc…Nous avons aussi développé la vente auprès des professionnels. »

Regardez donc un peu tout ce qu’on peut trouver chez Maman Natur’elle (pour info, ceci est une wishlist, si quelqu’un veut me faire un cadeau hihi)

mamnaturelle

1. Chaise nomade bébé Totseat Apple : super pratique quand un deuxième bébé arrive et que la place se réduit inévitablement dans la voiture ! La marque met en plus la sécurité au cœur de ses préoccupations, un critère important avec ce genre de sièges…

2. Chaussons souples Bio Les Belles Créations d’Anna Vert/Gris clair : en chanvre et coton bio, une alternative au cuir que j’aimerais essayer avec Crapulette !

3. Porte-bébé sling Daïcaling Ling-Ling d’Amour Raisin : après avoir testé l’écharpe et le porte-bébé, j’ai bien envie d’essayer le sling avec Crapulette, plus rapide et plus simple… Et celui-là est en coton bio ! Mais sur Maman Natur’elle, vous trouverez de tout en matière de portage et de toutes marques !

4. Coussinets d’allaitement lavables coton bio Pink Daisy : je ne sais pas vous mais moi, j’en ai assez des coussinets d’allaitement jetables qui se retournent et se collent sur mes seins et que j’use  bien trop vite (zéro pointé pour l’écolo)

5. Bouillotte peluche naturelle Renard COSY PLUSH : une adorable bouillotte garnie de grains de blé et de lavande. J’en ai déjà une pour Coquillette qui l’adore ! Idéal pour réchauffer le lit de bébé avant de le coucher parce que je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais ici, quand je pose Crapulette endormie dans son lit, elle sursaute et se réveille parce que les draps sont froids…

6. LUNACOPINE coupe menstruelle : parce qu’après un accouchement, il faut aussi penser (malheureusement) au retour de couches… Pourquoi pas en profiter pour prendre un nouveau départ avec une coupe menstruelle ?

7. Coffret naissance KUSHIES Pink : couverture, moufles, lingettes lavables, bavoirs et bavoir d’épaule pour parents, un chouette cadeau à offrir pour la naissance d’un bébé et en plus, il y a une super promo en ce moment !

8. Décoration murale Forêt Rose SILLY U : juste trop mignon pour décorer une chambre !

9. Brosse à dents Brush Baby : elle couvre les besoins du bébé de ses premières dents à son troisième anniversaire et sert aussi bien d’anneau de dentition que de brosse à dents. Encore une découverte que je testerai probablement avec Crapulette !

Bon allez, je m’arrête là pour mes coups de cœur !

Et pour fêter la naissance de Crapulette, Aude, la créatrice de Maman Natur’elle, a très gentiment accepté de s’associer au blog pour vous offrir un cadeau, bien utile à la naissance d’un bébé, surtout en cette saison : une paire de jambières naissance Nubies de Huggalugs ! Que ce soit au moment du change ou pendant le portage en écharpe, les jambières sont très pratiques pour garder les jambes de bébé au chaud, et en plus, elles sont jolies et apportent une touche d’originalité aux tenues ! Elles peuvent être utilisées de 0 à 6 mois mais peuvent aussi servir pour des enfants plus grands sur les avant-bras ! Ce n’est pas un joli cadeau ça ?

jambières

jambières2

Pour participer au concours, je vous demanderai :

– de me laisser un commentaire sous cet article en me disant quelle est votre paire de jambières préférée parmi celles-ci

– de liker la page Facebook de Maman Natur’elle et de me dire avec quel pseudo vous l’avez fait

Et c’est tout, c’est aussi simple que ça ! Si vous souhaitez des chances supplémentaires, vous pouvez :

– me suivre sur Facebook (+1) et/ou sur Hellocoton (+1) toujours en me précisant avec quel pseudo

– partager le lien du concours sur Facebook (+1) et/ou sur Hellocoton (+1) en me donnant le lien direct

– vous abonner à ma newsletter en me précisant le début de votre adresse mail (+1)

Le concours commence aujourd’hui (jeudi 25 septembre) et se finira le dimanche 5 octobre à minuit. Je tirerai au sort le gagnant qui sera annoncé en édit de l’article le plus rapidement possible et qui aura ensuite une semaine pour me contacter.

Un grand merci à Maman Natur’elle pour sa participation !

EDIT DU 15/10 : Et voilà, le tirage au sort a été fait et a désigné sa gagnante…

random2

Maëline/PetitesCrapules !

Bravo ! Contacte moi vite via le formulaire de contact !

Les incontournables de la naissance #3 : les produits Natessance

Pas vraiment de surprise aujourd’hui : ce n’est pas la première fois que je vous parle de cette marque ! Si j’y reviens encore une fois, c’est que je ne pouvais pas parler des incontournables de la naissance sans parler de cette marque dont je suis devenue une fan inconditionnelle, bien que je n’aie pas encore testé tous leurs produits !

Avant de vous parler de Natessance, je dois vous parler du groupe Léa Nature qui comprend plusieurs marques de plus en plus réputées comme So Bio Etic pour les cosmétiques ou Jardin Bio pour l’alimentation. « Le spécialiste des produits naturels », c’est sa devise, porte parfaitement bien son nom à mon avis, et plus je découvre les produits des marques du groupe, plus j’adhère (il y a déjà plusieurs mois, je vous parlais de mon enthousiasme pour le bio, et bien il continue de s’accroître !).

Mais là, on parle bébé, donc c’est de la marque Natessance plus particulièrement dont je vais vous parler. Attention, tous les produits Natessance ne sont pas bio, mais un soin tout particulier est attaché à leur composition, essentiellement d’origine naturelle. Ce sont trois produits que je vous ai sélectionnés que vous pouvez rajouter les yeux fermés à votre liste de must-have après la naissance de bébé (avant de fermer les yeux, lisez l’article quand même hein, que je l’écrive pas pour rien !).

natessance

1. Le bioliniment protecteur

Je sais, je radote, je vous en ai justement parlé il n’y a pas si longtemps. Rappelez-vous, c’était ICI. Je ne vais donc pas m’éterniser sur le sujet mais me contenter du minimum. Quand Coquillette est née, je ne pensais pas qu’il fallait forcément protéger ses fesses au moment du change. Je lui nettoyais le siège, je changeais sa couche et voilà. La pédiatre m’avait parlé du Bepanthen en cas d’irritation (depuis, j’ai quitté ma pédiatre) et c’est le premier produit vers lequel je me suis tourné quand les premières rougeurs sont apparues sur les petites fesses dodues de ma fille. Quand j’ai jeté un oeil à la composition, aïe aïe aïe, j’avais beau n’y rien connaître, j’avais juste l’impression de lui barbouiller les fesses de cochonneries chimiques. A la pharmacie, on m’a conseillé du liniment oléo-calcaire. J’ai testé plein de marques  et je me suis mise à utiliser du liniment à chaque change. Cela a plus ou moins suffi jusqu’au jour où les premières poussées dentaires se sont fait sentir et alors là, catastrophe, si j’arrivais à enrayer les grosses crises avec des produits plus costauds, jamais les fesses de Coquillette ne redevenaient toutes belles comme avant, même entre deux crises. Jusqu’à ce que je tombe sur le bioliniment protecteur de Natessance. Non seulement ses fesses sont redevenues blanches et douces, mais en plus les crises d’érythème se sont espacées et sont devenues moins violentes. Pour moi, c’est clair, c’est ce bioliniment qu’aura Crapulette du jour de sa naissance jusqu’à ce qu’elle ne porte plus de couches ! (J’ai déjà 6 litres de stock à la maison, et c’est pas une blague, j’ai profité d’une promo)

2. La crème de change calmante et protectrice

Un produit complémentaire du bioliniment en cas, justement, de crise d’érythème. Si vraiment les dégâts sont trop importants, ça ne suffira pas, et il ne faut surtout pas mettre de crème sur des fesses qui suintent, uniquement du Bleu de Milian ou, le cas échéant, de l’éosine. Mais pour les irritations qui surviennent régulièrement dans la vie d’un bébé, que ce soit au moment de la diversification, à cause d’un gros caca qui pique ou d’une dent qui a du mal à sortir, j’ai constaté que cette crème était plus efficace que la fameuse Bepanthen pourtant conseillée par la pédiatre. Et surtout, plus naturelle ! En plus, je la trouve parfaitement couvrante : sa texture la rend agréable à utiliser.

3. L’huile d’amande douce

J’ai vu qu’elle existait aussi en bio mais pour le coup, celle que j’ai achetée en parapharmacie ne l’était pas. Pourtant, c’est malgré tout devenu mon huile de prédilection. Ce qui est bien, c’est qu’elle est multi-usage ! Parfaite pour masser bébé après son bain par exemple, elle est aussi efficace pour maman contre les vergetures ! Je ne vous fais pas de promesses intenables, si vous devez avoir des vergetures, vous en aurez quoi qu’il arrive. J’en suis la preuve vivante, malgré tout ce que je me suis tartiné comme crème, huile, etc… Mon ventre est intact mais les hanches, les fesses et les cuisses ont sacrément morflé. Malgré tout je continue à me tartiner, je pense sincèrement que ce serait pire si je ne faisais rien. Depuis un bon mois maintenant, j’utilise exclusivement l’huile d’amande douce Natessance. J’aime son odeur pas trop forte, et j’aime la texture de l’huile par rapport à celle d’une crème, même si je suis toute grasse en allant me coucher (il faut dire que je ne lésine pas). Pour ce qui est des massages de bébé, il y a belle lurette que Coquillette n’aime plus ça, il faut toujours que ça bouge avec elle. Mais quand elle était petite, elle aimait bien les massages et j’aurais voulu avoir cette huile à l’époque. Pas grave, j’ai retenu la leçon pour Crapulette !

 

Les incontournables de la naissance #2 : les innovations Babymoov (Concours inside)

Babymoov fait partie des marque que j’ai découvertes tardivement et c’est bien dommage ! Avec le recul, je me rends compte qu’avant la naissance de Coquillette et même après, j’ai fait de mauvais choix d’achats par manque de connaissance du sujet. Ce n’est qu’avec le temps que j’ai peu à peu intégré les critères importants à prendre en compte en puériculture et là, Babymoov m’est vraiment apparu comme étant une marque de confiance.

Premier point positif : il s’agit d’une marque française et mine de rien, ça compte !  Ensuite, il suffit de visiter leur site Internet pour comprendre mon intérêt pour cette marque…

babymoov

Mon premier achat chez eux a été le robot Nutribaby quand j’ai décidé de faire mes petits pots pour Coquillette moi-même. Auparavant, un robot pour préparer les repas de bébé me semblai un achat superflu. Après tout, il suffisait d’un cuit-vapeur, d’un mixeur et puis voilà. Bon, déjà, je n’avais pas de cuit-vapeur. Mais même si j’en avais eu un : imaginez un peu sortir le cuit-vapeur et le mixeur à chaque repas, déjà (avec la vaisselle qui va avec). Et puis, quel intérêt aussi d’utiliser des robots de grande contenance pour préparer de petites quantités, même si je préparais plusieurs repas d’un coup ?

De plus, la partie cuisson de Nutribaby réserve de bonnes surprises : deux paniers pour pouvoir cuire les aliments séparément, pour des durées pas forcément identiques (il suffit de rajouter un panier en cours de cuisson), mais aussi un bac pour récupérer le jus de cuisson. Impeccable pour des purées plus liquides sans devoir rajouter de l’eau qui n’aurait aucun intérêt nutritif. Là, on récupère les vitamines et le goût !

blog4

Mais là, vous allez me dire, je vous parle d’un robot pour les repas de bébé dans un article qui est censé évoquer les incontournables de la naissance. Et oui, parce que le Nutribaby sert aussi de chauffe-biberon et de stérilisateur ! Là, l’investissement commence vraiment à prendre tout son sens, non ? Surtout que je n’ai pas fini… Aujourd’hui, je vous l’avoue, je ne cuisine plus beaucoup pour Coquillette : un peu de paresse, mais aussi beaucoup de découragement face à son attitude à l’heure des repas. Passer du temps à cuisiner pour tout jeter au final, ça me désespère au plus haut point, mais bon ce n’est pas le sujet. Même si je ne l’utilise plus que très rarement pour mon bébé, et bien j’utilise le Nutribaby pour… nous, ses parents ! Je vous l’ai dit, on n’avait pas de cuit-vapeur, et bien celui-ci est tout à fait utilisable pour nous aussi ! Les deux paniers peuvent se réunir pour n’en faire qu’un de grande contenance si besoin et pour deux, c’est largement suffisant !

Bref, je suis vraiment conquise. La preuve : souvent, quand j’achète un nouveau robot ménager, je le range dans un placard et je le sors toujours avec réticence parce que je dois tout bouger, tout brancher, etc… Là, le Nutribaby a sa placé dédiée, sa prise électrique dédiée et il n’en bouge pas. Il fait vraiment partie de ma cuisine, au même tire que la cafetière par exemple !

babyphone

Et puis je vous ai déjà parlé il n’y a pas si longtemps du babyphone Premium Care qui a réglé mon souci puisqu’avec deux bébés dans deux chambres différentes, j’allais avoir besoin de deux émetteurs pour un seul récepteur. Bien que Crapulette ne soit pas encore là, j’utilise déjà le nouveau babyphone pour sa grande soeur et après plusieurs semaines d’utilisation (même plusieurs mois maintenant), j’en suis toujours enchantée. Depuis mon dernier article, il a aussi passé avec succès le crash-test puisque mon chat l’a fait tomber par terre sans aucun dommage, ouf ! Il est simple d’utilisation et j’aborde l’arrivée du nouveau bébé avec sérénité, sans crainte de m’emmêler les pinceaux pour comprendre qui pleure ou dans quelle chambre il fait trop chaud. En plus, sa faible émission d’ondes le rend complètement inoffensif, ce qui n’est pas le cas de tous les babyphones…Pour plus de détails, je vous redirige vers mon premier article ICI.

Chez Babymoov, il y a aussi ces produits dont je regrette de ne pas avoir fait l’acquisition mais bon, il faut bien être raisonnable quand même, comme le désormais célèbre Doomoo Nid, et ceux que je pense acquérir sous peu parce que ça va vraiment m’être utile, comme le chauffe-biberon autonome.

La bonne nouvelle, c’est que chez Babymoov, en plus de créer des produits de puériculture qui changent la vie, ils sont gentils, et ils vous proposent un chouette cadeau à gagner ! Il s’agit du Lovenest, un cale-tête ergonomique à utiliser dès la naissance du bébé afin d’éviter les problèmes de tête plate. Je ne peux pas vous en parler en détails puisque je ne l’ai pas testé personnellement, mais je peux quand même vous parler du problème de tête plate auquel j’ai été confronté avec Coquillette. Si nous avions fait attention à son couchage pour la nuit afin d’éviter ce souci, nous n’avions pas pensé que de longues heures passées dans un transat pendant la journée pourraient à ce point affecter la forme de sa jolie petite tête. Non, avoir la tête un peu aplatie n’est pas nécessairement grave et la plupart du temps, cela passe au fil des mois, comme ça a finalement été le cas pour Coquillette. Mais j’ai été très inquiète à ce sujet pendant un sacré moment, et quand je pense que j’aurais pu éviter cela avec un simple coussin comme le Lovenest, encore une fois je me dis zut, je suis passée à côté de quelque chose ! (On a suffisamment de sujets d’inquiétude avec un bébé comme ça n’est-ce pas ?)

lovenest lovenest2 lovenest3

Pour tenter de remporter un coussin Lovenest, je vais vous faire travailler un peu et vous demander de me dire qui est à l’origine de sa création ! La réponse se trouve ICI.

Pour participer au concours, je vous demande donc :

– de me laisser un commentaire sous cet article en me donnant votre réponse à la question (les commentaires seront modérés pendant toute la durée du concours)

– de liker la page Facebook de Babymoov et de me dire avec quel pseudo vous l’avez fait

Et c’est tout, c’est aussi simple que ça ! Si vous souhaitez des chances supplémentaires, vous pouvez :

– me suivre sur Facebook (+1) et/ou sur Hellocoton (+1) toujours en me précisant avec quel pseudo

– partager le lien du concours sur Facebook (+1) et/ou sur Hellocoton (+1) en me donnant le lien direct

– vous abonner à ma newsletter en me précisant le début de votre adresse mail (+1)

Le concours commence aujourd’hui (jeudi 18 septembre) et se finira le dimanche 28 septembre à minuit. Je tirerai au sort le gagnant qui sera annoncé en édit de l’article le plus rapidement possible et qui aura ensuite une semaine pour me contacter.

Je vous demanderai simplement un peu d’indulgence concernant le délai de tirage au sort, puisque j’aurai fraîchement accouché !

Pour finir, j’adresse un grand merci à Babymoov d’avoir accepté de s’associer à mon blog à l’occasion de la naissance de Crapulette !

 

EDIT DU 04/10 : RANDOM a désigné la gagnante et il s’agit de… (roulements de tambour)

random1

MLLE FRISETTE !! Bravo à toi ! Envoie moi vite tes coordonnées via le formulaire de contact !

Merci à tous pour vos nombreuses participations et n’oubliez pas que vous pouvez toujours participer au concours Maman Natur’elle, jusqu’à dimanche soir !

Les incontournables de la naissance #1 – Le tire-lait manuel Tommee Tippee

Comme vous le savez (ou pas si vous découvrez mon blog), j’accoucherai très prochainement de mon deuxième bébé (à moins que ce ne soit déjà fait au moment où vous lisez ces lignes !). Pendant quelques temps, je vais donc vous parler des articles, des marques et des enseignes de puériculture qui, après une première expérience, sont devenus pour moi des incontournables à la naissance d’un bébé.

Pour commencer, c’est une marque dont je ne vous ai jamais parlé que je vais évoquer : Tommee Tippee. J’avais lu un article élogieux sur son tire-lait manuel sur un blog et quand j’en ai eu besoin d’un, c’est tout naturellement vers cette marque que je me suis tournée.

Je dois d’abord vous parler du tire-lait de manière générale. A la naissance de Coquillette, une fois que j’ai eu ma montée de lait, j’ai eu vraiment VRAIMENT beaucoup de lait. J’avais emmené avec moi, comme indiqué sur la liste fournie par la maternité, des coques à glisser dans le soutien-gorge pour recueillir le lait du sein qui n’était pas tété. Systématiquement, la coque était remplie et débordait même, ce qui me valut quelques petits soucis techniques. Quand la puéricultrice est venue me donner les instructions avant de quitter la maternité, je lui en ai parlé et je lui ai demandé si elle pensait que c’était une bonne idée d’utiliser un tire-lait pour évacuer ce trop-plein de lait. En réalité, dans mon cas, ce n’était justement pas une bonne idée comme elle me l’a expliqué, puisque mes seins, plus sollicités, allaient produire encore plus ! Je n’ai donc pas eu besoin de tire-lait avant quelques mois, au bout desquels on s’est dit que ce serait pas mal de commencer à donner un petit biberon de mon lait par-ci par-là à Coquillette.

En fait, j’étais un peu horrifiée par l’idée du tire-lait. J’avais vu le film « Un heureux événement » et la scène où la jeune maman doit tirer son lait avec une véritable trayeuse m’avait traumatisée. Je ne voulais pas de ça, le tire-lait électrique était donc exclu d’office pour moi. En même temps, j’avais lu beaucoup d’avis de mamans qui avaient du mal avec le tire-lait manuel : pénible, inefficace, long, tels étaient les adjectifs qui le qualifiaient souvent. Celui de Tommee Tippee, en revanche, semblait sortir du lot, son prix était raisonnable, et j’ai décidé de tester.

tommeetippee1

Premier avantage de l’objet d’après moi : son faible encombrement. Là, je pense notamment aux mamans qui reprennent le boulot mais qui souhaitent continuer à allaiter. Il est plutôt facile à glisser dans un sac, tant que celui-ci ne fait pas la taille d’un porte-monnaie évidemment ! Ensuite, son montage et démontage pour le nettoyer est simple. Avec un peu de pratique, ça va vraiment tout seul.

tommeetippee3

En ce qui concerne son utilisation, je ne peux pas comparer avec d’autres tire-laits puisque c’est le seul que j’aie testé, mais j’en ai en tout cas été très contente. L’emplacement pour le sein est confortable, la prise en main est pratique, il n’y a pas besoin d’être Musclor pour actionner la pompe. J’ai eu un peu peur au début que la sensation d’aspiration du mamelon soit désagréable voire douloureuse, il n’en est rien. Le tire-lait se visse directement sur les biberons Tommee Tippee ce qui est un gain de temps, de vaisselle et d’hygiène puisqu’on n’a pas besoin de transférer le lait d’un récipient à un autre. Le seul aspect un peu gênant de ce tire-lait est le petit bruit qu’il produit au pompage. En réalité, ce n’est pas très gênant, et ça faisait bien marrer mon homme quand je m’attelais à la tache !

tommeetippee2

Côté efficacité, je n’ai pas eu à me plaindre mais sur ce point, il faut dire que je n’avais pas de problèmes de production de lait, bien au contraire. A la fin de l’allaitement, quand j’ai commencé à avoir une baisse de production conséquente, je devais faire plusieurs séances de tirage de lait pour avoir un biberon complet, mais je pense que ça aurait été pareil avec n’importe quel tire-lait, même électrique.

Voilà en tout cas un produit que j’ai soigneusement rangé dans mon placard et que je ressortirai dès que nécessaire lors de mon allaitement avec Crapulette. Je le considère comme un des bons achats puériculture que j’ai réalisés et je ne peux que le conseiller à mon tour aux mamans allaitantes qui souhaitent introduire des biberons de lait maternel de temps à autre !

Le saint Graal des liniments

liniment1

Il y a quelques semaines, je vous parlais de mes déboires avec les fesses de Coquillette qui subissaient un vilain érythème à répétition, notamment à cause de ses poussées dentaires. J’avais évoqué un remède miracle pour les crises, mais je n’avais pas encore trouvé de solution pour calmer l’irritation de façon durable, puisque le Mitosyl ne peut pas s’utiliser plus de trois jours d’affilée. J’utilisais du liniment oléo-calcaire classique que j’achetais au hasard de ce que me proposaient les pharmacies. C’était bien, mais pas suffisant au stade où en était Coquillette…

J’ai donc profité des soldes d’été pour tenter le bioliniment protecteur de la marque Natessance (Léa Nature). J’avais déjà testé leur crème de change et j’en avais été très satisfaite, c’était donc l’occasion de découvrir un peu plus leur gamme. D’abord, le flacon est très pratique puisqu’il est à pompe doseuse, déjà un bon point. Mais ce qui comptait surtout, c’était son efficacité et là-dessus, il a tout bon aussi ! Les fesses de Coquillette ont retrouvé leur état d’origine et j’ai pu arrêter d’utiliser Bleu de Milian et Mitosyl à tout va, ce qui est une bonne chose. Elle n’essaye plus de se gratter sauvagement les fesses à chaque fois que je la change et ça, c’est bien aussi parce que le moment du change est à nouveau redevenu serein (sinon c’était la guerre pour ne pas qu’elle se mette les fesses à sang dès que je lui lâchais les mains).

liniment2

Il ne s’agit pas d’un simple liniment oléo-calcaire composé uniquement d’eau de chaux et d’huile d’olive puisqu’il est également formulé avec du miel et de l’aloe-vera. Au départ, je n’étais pas trop chaude pour utiliser ce genre de liniments vue la longue liste d’ingrédients. Je recherchais plutôt du simple et du naturel. Mais au final, les ingrédients sont d’origine naturelle pour 99% d’entre eux et 22% sont issus de l’agriculture bio donc ça me rassure, et quand je vois l’effet que ça a sur les fesses de Coquillette, ça finit de me convaincre de la qualité du produit ! Et puis c’est plus agréable à utiliser : la texture est moins grasse et plus homogène.

Bref, vous l’avez compris, j’ai trouvé le saint Graal des liniments et même mon homme le dit : « on ne change plus de marque maintenant ! »

J’ai trouvé mon bonheur chez Maman Natur’elle

Il y a quelques jours, je vous parlais de ma difficulté à trouver un bon soutien-gorge d’allaitement et je vous appelais au secours. Vous avez été nombreuses à me parler de votre expérience et des marques que vous avez testées et pour cela, je vous adresse vraiment un grand merci ! J’ai lu tous vos témoignages et puis j’ai fouillé les sites pour trouver mon bonheur, sans oublier de lire des avis à droite à gauche, que ce soit sur des blogs ou des sites de consommateurs.

La marque Carriwell est celle qui m’a finalement convaincue, et j’ai jeté mon dévolu sur deux modèles trouvés chez Maman Natur’elle, une brassière noire toute simple pour la nuit et un soutien-gorge Gelwire pour un super soutien, indispensable vus les obus qu’étaient devenus mes seins après la montée de lait (et puis en plus j’ai fait une petite folie pour Coquillette avec les gourdes Squiz, mais ça je vous en parlerai une autre fois !).

maman_naturelle-new_06

J’ai passé ma commande hier matin, pendant que Coquillette faisait sa sieste, et tenez-vous bien, le colis était chez moi moins de 24 heures après !! C’est donc en partie pour tirer mon chapeau à Maman Natur’elle que j’écris cet article parce que franchement, je n’ai jamais vu ça ailleurs. Et c’est parfait pour une grande impatiente comme moi, également une grande en retard qui stresse de ne pas avoir encore bouclé sa valise pour la maternité, avec les dits soutien-gorges. En plus, le site utilise un système de fidélité et après ma première commande, j’ai déjà une réduction valable sur ma prochaine !

Ce matin, je me suis donc précipitée pour essayer mes nouvelles acquisitions. Verdict : pas très glamours mais parfaites pour l’usage auquel elles sont destinés. La brassière est dans une matière hyper souple et extensible, je me sens très bien dedans et elle ne sera donc pas gênante la nuit. En plus, elle est suffisamment couvrante pour éviter les fuites quand je serai couchée sur le côté. Elle ne comporte pas de clips pour s’ouvrir au moment de la tétée, il faut juste la faire glisser sous le sein, mais ça me va très bien pour la nuit. Reste à voir maintenant si cette brassière survivra à minimum 6 mois d’allaitement et aux dizaines de lavages qui iront avec… J’ose l’espérer vue la réputation de la marque Carriwell. (Je précise que ce n’est pas moi sur la photo !)

carriwell_comfort_black_mn (Copier)

Le soutien-gorge Gelwire est lui un vrai soutien-gorge, où les armatures en métal et donc mauvaises pour la lactation ont été remplacées par des armatures en gel, permettant ainsi un bon maintien malgré tout. Il n’est pas très beau, c’est le reproche que je lui ferais (bretelles larges, très couvrant, forme pas très sexy), mais on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Il est pratique et il a l’air vraiment solide. Je pense que c’est exactement ce qu’il me faudra, au moins au début de l’allaitement. En plus, il est livré avec une rallonge (la partie avec les agrafes), bien pratique pour celles qui prennent deux tailles après l’accouchement ! Niveau confort, rien à dire non plus, je me sens très bien dedans. Son prix n’est pas négligeable donc j’espère qu’il ne me décevra pas !

gelwire

Maintenant, j’attends d’être en plein allaitement pour éventuellement compléter ma collection : peut-être une brassière Carriwell supplémentaire si je suis convaincue à l’usage, et surtout un modèle plus joli pour quand la lactation sera bien mise en place et que je n’aurai plus l’impression de me trimbaler avec deux boules de bowling accrochées à ma poitrine.

Voilà, j’espère que cet article pourra vous être utile ! Bon week-end à toutes !

 

Une gigoteuse intelligente pour vous faciliter la vie

bbnove

Vous souvenez-vous ? Il y a quelques mois, je vous parlais du porte-tétines Asleep de Bbnove qui a sauvé mes nuits littéralement du jour au lendemain. Cette jeune marque de puériculture a depuis créé de nouveaux produits astucieux et m’a fait gentiment fait parvenir sa gigoteuse Mellow en taille L/XL pour Coquillette. J’ai traîné un peu avant de publier cet article mais avec l’été et la chaleur qu’il fait dans la maison, Coquillette n’a pas souvent dormi en gigoteuse ces dernières semaines, il m’a donc fallu un peu de temps pour la tester. Mais voilà, c’est chose faite et je vous raconte tout, mais avant, je dois vous raconter un petit morceau de ma vie.

Quand j’étais enceinte de Coquillette, j’ai fait beaucoup d’achats pour elle puisque je partais de zéro. Ma grande folie, c’étaient alors les gigoteuses. Elles étaient toutes plus mignonnes les unes que les autres et souvent, je me suis arrêtée à ça sans plus réfléchir à ce que j’achetais. Et puis à chaque fois, il y avait des supers promos,etc, etc… Bref, je me suis retrouvée avec un placard plein de gigoteuses et à chaque fois que je montrais ma collection à quelqu’un, il manquait de s’étouffer. « Tu n’auras jamais besoin de tout ça », m’affirmait-on avec aplomb. Je me suis souvent traitée d’idiote de m’être ruinée en gigoteuses…

Et puis Coquillette est née, et elle régurgitait tout le temps, que ce soit le jour ou la nuit. Attention, quand je vous parle de régurgitations, je vous parle de litres de régurgitations. Ses gigoteuses se retrouvaient trempées et je n’avais plus qu’à la changer. Il est arrivé que j’utilise jusqu’à quatre gigoteuses par nuit. Puis il fallait que je les lave, que je les fasse sécher, et ça prenait beaucoup de temps. J’avais une tonne de gigoteuses, mais je n’ai jamais eu l’impression d’en avoir trop, au contraire.

A vrai dire, ces gigoteuses que je trouvais trop mignonnes, il m’est arrivé de les détester, pour plein de raisons :

– elles mettaient un temps fou à sécher

– elles prenaient un aspect froissé à chaque lavage mais je n’avais pas le temps de les repasser, du coup elles devenaient nettement moins mignonnes

– elles étaient bruyantes : que ce soit une fermeture éclair qui fasse un gros ziiiiip alors que j’essayais d’emballer une Coquillette endormie, une pression qui claque, ou une matière qui bruisse au moindre mouvement de ma fille qui avait un sommeil si léger

– elles n’étaient pas toujours pratiques : il fallait que j’attrape en douceur le bras de Coquillette, que je le contorsionne pour le passer dans la bretelle (toujours sans la réveiller). Et quand ce n’était pas ça, c’était la fermeture éclair qui se coinçait…

– avec le temps, beaucoup ont perdu de leur douceur et donc de leur confort

Ces constats, je ne pense pas être la seule à les avoir faits. En tout cas, chez Bbnove, une marque française dont l’équipe se compose uniquement de parents, ils se sont faits eux aussi ces réflexions et à partir de là, ils ont créé une gigoteuse qui répondait à toutes ces problématiques. Et là, j’ai juste envie de hurler : « mais pourquoiiii ça n’existait pas quand Coquillette est née ?? »

gigot1

Le tissu de la gigoteuse Mellow de Bbnove est juste parfait : vraiment très doux et confortable pour les bébés, il sèche en un temps record après lavage et en plus, sans se froisser ! Et surtout, il a une propriété presque magique : celle de repousser l’humidité vers l’extérieur. Coquillette ne régurgitant plus, j’ai décidé d’en faire l’expérience moi-même pour voir si c’était vrai. J’ai donc volontairement renversé de l’eau sur la gigoteuse. Je l’ai d’abord fait sur l’extérieur : l’eau a bien sûr traversé un peu le tissu mais très peu par rapport à la quantité versée (je n’y suis pas allée de main morte), puis j’en ai renversé sur la partie intérieure et c’est là que c’est le plus bluffant. Evidemment ce n’est pas devenu sec mais c’était moins humide du côté où j’avais versé l’eau qu’à l’extérieur. Promesse tenue donc et je n’ai qu’un mot à dire : bravo à Bbnove pour y avoir pensé !

gigot2

Reste le problème de la fermeture et de la praticité. Là encore, ils ont fait fort chez Bbnove avec du jamais vu (en tout cas perso je ne l’ai jamais vu ailleurs). Je vous peins le tableau. Votre bébé de 2 mois vient de s’endormir après avoir tété 3 heures (hourra !) et il s’agit maintenant de le mettre au lit en l’emballant auparavant dans sa gigoteuse. Galère me direz-vous ? Et ben non ! Pas avec une gigoteuse Mellow ! Il suffit d’avoir préparé le terrain avant en l’étalant dans le lit (voire ma photo) puis de poser votre bébé dedans. La gigoteuse se ferme ensuite en se rabattant par le haut, ce qui signifie qu’il n’y a plus besoin de toucher au bébé, c’est aussi facile que de poser une couverture sur lui. L’encolure est suffisamment large pour ne même pas effleurer son visage. Pour ce qui est de la fermeture, il est fort probable que ça se soit fermé tout seul sans que vous ayez seulement eu le temps d’y penser puisque la gigoteuse est aimantée ! Aucun risque que ça se coince et les aimants sont recouverts par le tissu, le claquement des aimants qui se captent est donc très discret.

gigot3

(Pour la petite anecdote, parce que je sais que vous aimez bien rire de moi et de mon absence de neurones pendant la grossesse, quand j’ai reçu la gigoteuse bien emballée dans son papier de soie et que je l’ai découverte, je portais un bracelet métallique et je n’ai pas compris pourquoi mon bras s’était accroché au tissu, j’ai cru que j’avais accroché un fil ou je ne sais quoi et il m’a fallu un petit moment pour tilter que c’était aimanté…)

Côté design, c’est sobre mais les couleurs sont très jolies. Coquillette a reçu une gigoteuse au liseré parme (lilas) et ça tombe bien parce c’est la couleur préférée de sa maman. Vous pouvez découvrir les autres coloris sur la boutique en ligne de Bbnove.

J’ai quand même un bémol à apporter, mais bon, là, je pense que ça dépend des bébés et quoi qu’il arrive, ça ne concerne pas les bébés les plus jeunes. En effet, à chaque fois que Coquillette a passé la nuit avec sa gigoteuse Mellow, je l’ai retrouvée à moitié à l’air le lendemain puisqu’elle avait trouvé le moyen d’ouvrir les aimants. En même temps, elle a aussi trouvé le moyen d’ouvrir les pressions et les fermetures éclair, elle est donc toujours à moitié sortie de sa gigoteuse quand je vais la chercher le matin. La seule différence c’est que là, ce sont ses jambes qui sortent en premier au lieu des bras.

Mais le meilleur moyen d’être convaincu, c’est de tester non ? Bbnove propose donc une super opération : l’offre « emballé-remballer », vous avez 20 jours après l’achat de votre gigoteuse Mellow pour la renvoyer gratuitement si elle ne vous plaît pas.

Alors, vous en pensez quoi ? En tout cas, personnellement, elle va rejoindre la liste de naissance que je prépare pour Crapulette !

PS : à votre avis, combien de fois croyez-vous que j’ai écrit gogoteuse au lieu de gigoteuse en rédigeant cet article ?

PS2 : et on remercie Coquillette qui a bien voulu poser pour la photo dans sa gigoteuse alors qu’il fait 28°C dans la pièce ! (oui, j’avais un peu oublié de les faire avant…) D’où les couleurs de ses vêtements, elle n’est pas du tout du tout en pyjama !

gigot4

Un seul baby-phone pour deux bébés, c’est possible !

Il y a quelques semaines, je vous expliquais le problème que je rencontrais concernant le choix d’un nouveau baby-phone en prévision de la naissance de Crapulette. En réponse à cet article, une lectrice m’avait parlé des baby-phones de la marque Babymoov qui permettaient de surveiller plusieurs bébés à la fois en ayant un seul récepteur, c’est-à-dire exactement ce que je recherchais ! Je suis allée sur leur site et d’autres arguments ont rapidement su me convaincre, comme le peu d’ondes émises ou tout simplement le très beau design de leurs produits, sans compter la réputation de la marque française.

Bref, j’ai fini par me décider pour le baby-phone Premium Care, auquel j’ai ajouté un émetteur additionnel dont je ne me sers pas encore pour l’instant, mais je peux déjà vous parler du baby-phone en lui-même, qui me comble de bonheur.

babymoov

L’ancien appareil dont je me servais n’était pourtant pas si mauvais par rapport à ce qu’on m’a rapporté à droite à gauche : j’entendais bien ce qui se passait dans la chambre de Coquillette, je ne captais pas les communications des routiers ou ce qui se passait dans la chambre du bébé trois maisons plus loin et il proposait des options sympa. Mais malgré tout, j’entendais un « sssshhhhh » permanent et surtout, gros gros point noir, la batterie avait une durée de vie ridicule, qui n’était pas due à une mauvaise utilisation puisque ça a commencé tout de suite. Ajoutez à cela un bouton « talk » (permettant de parler à l’enfant) mal placé sur lequel j’appuyais parfois sans faire attention, déclenchant le haut-parleur dans la chambre de Coquillette… Bon et en plus il était moche et encombrant, mais ça, c’est encore une autre histoire.

Avec le baby-phone Babymoov, pas de « sssshhh » en permanence puisque la communication entre les deux appareils ne se déclenche que si un bruit est détecté dans la chambre du bébé. La sensibilité du récepteur est réglable, ce qui permet de décider si on ne veut entendre que si le bébé crie ou si on veut entendre tout ce qui se passe, y compris une tétine qui tombe par exemple. Le récepteur se met alors en marche pour quelques secondes puis s’éteint si le bruit s’arrête (une petite lumière verte s’allume également). Cela permet une économie de batterie, moins d’émission d’ondes et surtout, du VRAI calme pour les parents.

La batterie est excellente. En gros, je dois brancher le baby-phone une nuit sur deux, sachant que Coquillette fait deux siestes en journée en plus de sa nuit de 11h. Ce week-end, nous avions un mariage et j’ai dû brancher le baby-phone plus tôt que d’habitude en rentrant parce que j’ai utilisé le mode vibreur (quand il y a du bruit autour, ça permet d’éviter de ne pas entendre le bébé pleurer) et que la communication a été quasi permanente vu les conditions (voir mon dernier article). Mais il a quand même tenu très longtemps là où je n’aurai pas pu quitter la table avec l’ancien car il aurait dû être branché au bout d’une heure…

Le bouton talk n’est pas forcément mieux placé que sur l’ancien appareil mais cette fonction ne peut être utilisée qu’en cas de communication en cours entre le récepteur et l’émetteur, ce qui règle donc le problème.

Côté design, rien à dire, il est super joli, noir et sobre comme j’aime. Et puis… il est tout petit ! Très léger, facile à transporter. Les deux unités peuvent même être utilisées sans adaptateur secteur puisque l’émetteur peut fonctionner sur piles et puisque, comme je le disais plus haut, la batterie du récepteur a une longue durée de vie. Le récepteur rentre dans ma poche sans problème, ce qui corrige un des seuls défauts que je trouve à l’appareil : il n’est pas équipé d’un accroche-ceinture.

Il ne dispose pas de toutes les options secondaires que j’avais avant : berceuse, veilleuse avec réglage de luminosité, le tout qui se déclenche à distance. Mais en fait, ça ne m’était d’aucune utilité. Il existe quand même une veilleuse sur l’émetteur, qui peut s’allumer dès qu’un bruit est détecté. Je ne me sers pas de cette fonction et je pense que quand Coquillette aura besoin d’une veilleuse, je lui en achèterai une indépendante.

Au final, tout ce que je demande à un baby-phone, c’est de pouvoir entendre ce qui se passe dans la chambre de Coquillette (et s’il ne se passe rien, ne rien entendre donc !), d’être performant (pas d’interférences, bonne batterie, une portée suffisante, je crois que’avec le Premium care on est servi : 1400 mètres !) et de ne pas nous abrutir d’ondes, un critère souvent négligé dans le choix d’un baby-phone ! Et pour tout ça, je suis vraiment ravie de mon achat !

A noter en plus que les produits Babymoov sont garantis à vie, avec pour seule condition de remplir un formulaire sur leur site Internet (et non de renvoyer un formulaire au format papier comme auparavant).

Et bébé, il en pense quoi de l’été ?

Coucou !

Aujourd’hui, c’est moi, Coquillette, qui vous raconte ma vie ! Maman a pensé que c’était mieux comme ça, vu que l’été, la chaleur, toussa toussa… c’est vraiment pas du tout mon truc…

Je suis née au printemps et quand l’été est arrivé l’année dernière, j’étais bien trop petite pour supporter la chaleur. Dans ma chambre, la température est montée jusqu’à 30°C ! Quand c’est comme ça, je préfère dormir en couche, c’est bien le minimum ! Papa et Maman ont bien tenté d’autres stratégies comme me faire dormir dans une pièce plus fraîche ou placer une glacière remplie d’eau froide et de blocs de glace juste à côté de mon lit, mais ça n’a pas vraiment marché… J’ai beaucoup pleuré, peu dormi, et il a même fallu annuler nos vacances en cours à cause d’une canicule imprévue fin septembre ! Le séjour tournait au cauchemar…

Mais même au quotidien, Maman n’osait plus sortir de la maison avec moi. Bon, j’avoue, entre 12h et 16h (voire même 17h), il faisait de toute façon vraiment trop chaud pour ça, mais je n’aurais pas été contre une petite balade « à la fraîche » de bon matin ou en fin de journée. Seulement voilà, à l’époque, on n’était pas assez bien équipé pour rendre ces sorties pratiques et agréables. Papa et Maman m’avaient acheté une jolie ombrelle anti-UV mais dès que la route tournait, il fallait qu’on s’arrête pour refaire les réglages pour pas que je me prenne tout le soleil dans la figure. Ou parfois, pendant que Papa me poussait, Maman tentait de jouer elle-même à la barrière anti-UV en se déplaçant tout autour de la poussette : d’un ridicule, je ne vous raconte pas ! Depuis, ils ont trouvé la solution idéale mais c’est à l’époque que j’en aurais eu besoin, parce que maintenant, cette solution m’agace un peu (tant pis, ça servira pour ma petite sœur) : la housse anti-UV Shade a Babe de la marque Outlook qui s’adapte sur toutes les poussettes.

shade

Comme je ne suis qu’un petit bébé à la peau fragile, Maman tenait aussi à me tartiner de crème solaire, mais celle qu’elle avait prise était bien trop épaisse ! Elle en avait pour trois heures à me recouvrir avec et je finissais toute blanche  (et ça ne partait même pas après le bain parfois !). Du coup, on essayait d’éviter d’avoir besoin d’en mettre, donc on ne sortait pas des masses… Cette année, Maman m’a dégoté une bien meilleure crème, plus fluide et en plus, quand elle m’en met, ça me fait un massage (*extase*). Bon sauf sur le visage, ça j’aime pas trop. Et puis en remettre toutes les 2 heures, c’est un peu pénible aussi, mais bon, c’est nécessaire. Il s’agit du Spray solaire très haute protection visage et corps de Mustela.

spray

Le bob et les lunettes de soleil, je tolère, mais pas trop longtemps. Au bout d’un moment, j’arrache tout. J’ai beau savoir que c’est pour mon bien, les lunettes me font pas aux oreilles et le bob me chauffe la tête ! Alors quand j’en ai assez, Maman rabat bien la capote de la poussette pour que je sois bien à l’ombre quand même. Dans la voiture, il y a des pare-soleil sur les fenêtres arrière et sur le pare-brise arrière, mais j’ai quand même super chaud et je transpire beaucoup. Voilà une super occasion de me faire arroser avec un brumisateur, j’adore ça ! Maman en a acheté un petit qui tient dans son sac, comme ça, elle peut l’emmener partout avec nous ! J’ai aussi très soif cet été ! L’année dernière, je me contentais du bon lait de Maman mais cette année, je consomme des litres d’Evian ! (et puis j’en crache la moitié sur moi aussi, c’est trop rigolo !) J’ai même un petit gobelet rien qu’à moi que j’adore et qui vient d’Ikea. Il n’est pas beau ?

bbchat

Et puis bientôt, je vais recevoir une jolie combinaison anti-UV Fifty Sun, comme ça je pourrai aller jouer dans ma mini-piscine gonflable dans le jardin ! J’ai hâte !!

Avec tout ça, c’est Maman qui souffrira plus de la chaleur cet été que moi ! (Si vous voyiez ses doigts… on dirait des petits boudins hihi)