Pourquoi j’ai détesté mon séjour à la maternité

Après vous avoir fait le récit de mon accouchement tantôt rose, tantôt horrible, puis des dégâts post-accouchement dont j’ai été victime, je vais sûrement vous surprendre en vous disant que pour moi, il y a eu pire que ça. En effet, le jour où je tomberai à nouveau enceinte, ce n’est ni l’accouchement qui me fera le plus peur ni les douleurs post-partum, mais c’est le séjour à la maternité.

blog1

Je ne mets pas du tout en cause le personnel de la clinique, surtout que la puéricultrice était la marraine de ma Coquillette hein ! Ils ont (quasiment) tous été hyper gentils, se sont bien occupés de moi et de ma fille, mais moi, je ne rêvais que d’une chose, rentrer chez moi pour être enfin un peu tranquille.

Pourquoi ?

 

1. Ma chambre était placée à côté du bureau des infirmières. Résultat, à chaque fois qu’une patiente bipait pour qu’on vienne la voir, c’est-à-dire souvent, en particulier la nuit, je l’entendais comme si c’était dans ma chambre que ça sonnait. Evidemment, Coquillette aussi l’entendait. Vous l’avez compris, je n’ai pas beaucoup dormi pendant quatre nuits d’affilée. Et c’est très très long.

2. Le travail des infirmières implique notamment qu’elles doivent venir vous voir très tard le soir ou très tôt le matin. Bien sûr, au moment où vous vous êtes enfin endormi, logique. Et quand on n’a pas dormi depuis trois jours, se faire réveiller à 5h du matin pour une prise de sang par une stagiaire qui n’arrive pas à trouver vos veines et vous annonce qu’elle va devoir vous piquer au poignet et que ça va faire mal, ce n’est pas très agréable.

3. Dormir en journée, ce n’est pas possible non plus. Le matin, vous avez la visite des infirmières pour vous, de la pédiatre et de la puéricultrice pour votre bébé, vos repas arrivent pas toujours au meilleur moment et l’après-midi, vous devez affronter les visites.

4. Justement, les visites, j’y viens. Toutes les femmes ne les voient certainement pas de la même façon mais moi, je ne me réjouissais pas d’en avoir. Quand on est épuisée, qu’on a mal partout, qu’on doit sortir son sein toutes les 10 minutes alors qu’on n’est pas encore à l’aise avec ce geste, c’est difficile de devoir faire bonne figure face à la famille et aux amis. Difficile aussi de devoir affronter la fameuse cérémonie des cadeaux : ouvrir les paquets, se réjouir de la robe ou du doudou qu’on découvre, faire des grands sourires, remercier. Trop fatigant tout ça ! Et on a vraiment la tête à autre chose. Autre difficulté : le conjoint ne comprend pas toujours ce point de vue, lui qui a passé la nuit dernière dans son lit, dans le silence, et qui n’a pas accouché il y a moins de 48h !

5. Là ça va faire cliché mais les repas, ce n’est quand même pas ce qu’il y a de meilleur hein ! J’en profite pour vous raconter pourquoi je me suis tapée la honte, un midi. Les assiettes étaient servies avec un couvercle en plastique rigide sur le dessus pour conserver la chaleur. Sauf qu’une fois, avec la vapeur, je n’ai jamais réussi à enlever le couvercle qui s’était ventousé sur l’assiette. J’ai essayé pendant 15 minutes avant de me décider à biper une infirmière. Elles s’y sont mises à deux, après avoir rigolé, et n’ont pas réussi non plus (ouf, mon honneur était sauf !). J’ai eu droit à une nouvelle assiette.

6. On n’est jamais tranquille car on sait que quelqu’un peut débarquer à tout instant. Je vous explique. Parfois, j’étais seule, Coquillette dormait et j’avais envie d’aller aux toilettes sauf que la salle de bain avait genre une porte blindée et que si je la fermais, je risquais de ne pas entendre Coquillette et de continuer à faire tous mes soins tranquillement pendant qu’elle hurlait. Je devais donc laisser la porte ouverte mais si une infirmière ou autre entrait dans la chambre… coucou !!

7. Je n’ai pas du tout bien vécu le fait qu’on emmène ma Coquillette pour la piquer au talon et de l’entendre hurler à la mort. Je vous assure, j’en ai pleuré et en plus, ils ont raté et il a fallu recommencer une semaine plus tard…

8. J’avais dit que je ne dirais pas de mal du personnel soignant mais il y a quand même eu une exception avec une aide-soignante de nuit qui n’était pas spécialement qualifiée en puériculture (je l’ai su après) mais qui se permettait de donner de (mauvais) conseils à toutes les jeunes mamans. Elle m’a fait très peur pour une petite régurgitation, a rudoyé ma Coquillette pour la remettre au sein alors qu’elle venait de manger et n’avait visiblement plus faim et j’en passe. J’ai appris plus tard qu’à cause de ses conseils et manières, de nombreuses mamans avaient renoncé à allaiter dès la première nuit.

9. Je n’avais pas pris assez de bodies, de pyjamas, de serviettes et de gants de toilette et mon homme a dû faire plusieurs allers-retours pour ramener des affaires. En plus, pas de machine à laver pendant tout le temps du séjour, j’étais complètement débordée en rentrant.

 

Bref, je suis tout à fait POUR le retour anticipé à la maison avec passage de sage-femme à domicile. J’espère pouvoir y avoir accès la prochaine fois, mais la pratique n’est pas encore très répandue. Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous apprécié votre séjour à la maternité ? Auriez-vous préféré rentrer plus tôt chez vous ?

Publicités

21 réflexions sur “Pourquoi j’ai détesté mon séjour à la maternité

  1. Bonsoir
    Et bien dis donc, c’était pas une partie de plaisir!
    C’est vrai que les hommes disent souvent qu’on se plaint et pour rien…Mais il n’ont pas eut à porter l’enfant, le mettre au monde et en plus avoir mal partout et ne pas pouvoir dormir…En règle générale, pour les accouchements suivants on reste encore moins longtemps à la maternité…évidement si tout est normal!
    Bisous

  2. Bonsoir,

    Si j’avais un point négatif à souligner concernant mon séjour à la maternité, cela serait les discours contradictoires des sage-femmes sur l’allaitement. Ca peut vite pertuber une jeune maman primipare (comme moi).

    Bonne soirée

    Cécé

    • Ce n’est pas la première fois que j’entend parler de ce genre de discours contradictoires Cécé. Alors là, moi, pour le coup, je n’en ai pas eu du tout parce que tout le monde était débordé. Il a fallu que je me débrouille mais cela fera l’objet d’un autre billet prochainement !

  3. Ah je suis tellement d’accord avec toi!
    Le bruit, les passages incessants c’est épuisant alors qu’après un accouchement et avec un bébé qui pleure souvent on est déjà HS.
    Les visites moi aussi me pesaient.
    Et encore j’étais en chambre simple, j’imagine pas la fatigue supplémentaire en chambre double!!
    J’y suis restée 10 jours en j’en avais trop marre, par contre en rentrant chez moi ça me manquait d’être chouchoutée par le personnel soignant et puis le fait de ne pas avoir à faire à manger aussi ça me manquait ^^

  4. Perso j’ai pas vraiment apprécié ce séjour de 4 jours. Déjà j’étais en chambre double donc l’intimité on repassera, de mon côté j’avais demandé à ne pas avoir trop de visites mais ma voisine elle était tout le temps envahie par les visites. La chambre faisait la taille d’une chambre simple dans les cliniques donc il faisait super chaud avec tout le monde… Les douches étaient dans le couloir donc une vraie galère pour y aller, il fallait confier bébé à la voisine. Quant au repas c’était juste immonde mais même en temps normal je suis super difficile et en fait je n’avais plus aucun appétit donc ça ne m’a pas dérangé plus que ça.

    • Frootloops, les douches dans le couloir, c’est dingue ! je crois que je me serais enfuie lol ! Quant aux repas, difficile ou pas, je crois que c’est toujours immonde. Même le pain, on dirait qu’il date d’il y a une semaine.
      En ce qui concerne les chambres doubles, c’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi une clinique privée plutôt que l’hôpital juste à côté de chez moi. ça doit être assez pénible, surtout en fonction de notre voisine de chambre…

  5. Je partage ton point de vue, j’ai détesté mes séjours à la maternité, d’ailleurs je ne suis jamais restée plus de deux jours là-bas ! Moi l’horreur c’était que dans cette mater de niveau 3 les chambres étaient quasiment toutes doubles et les chambres particulières étaient réservés aux mamans de multiples ou qui avaient eu une césa. Bref je suis tombées sur des voisines horribles qui ronflaient, dont les bébés hurlaient quand le mien venait de s’endormir, et qui recevaient des visites presque non stop pendant l’aprèm et moi j’avais les nichons à l’air toutes les demi heures pour allaiter il n’y avait qu’un pauvre rideau entre nos deux lits argh l’horreur, c’était l’horreur ! En plus la pédiatre voulait que je donne le bib elle était anti allaitement et me faisait du chantage pour me garder plus longtemps car forcément bébé prend moins vite de poids en étant allaité qu’en étant biberonné mais j’ai tenu bon, notamment grâce aux puéricultrices qui me soutenaient !

    • dis-donc, tu n’as pas eu de chance de tomber sur une pédiatre anti-allaitement, quelle idiote (pour pas dire autre chose) ! Heureusement que tu as tenu bon, il y en a d’autres qu’elle a dû décourager…

  6. je n’ai pas trop aimé mon séjour à la maternité pour un peu les mêmes raisons ! sauf que du coup ici en Espagne ou je vis on ne reste que 2 jours à l’hopital ! ce qui est pour moi largement suffisant quand tout se passe bien ! Alors ça peut paraitre bizarre pour certains de rester aussi peu mais pas pour moi. c’était très bien ainsi et nous étions beaucouuuuuuup mieux à la maison ! si je devais accoucher en France et devoir rester 4 jours je crois que je le vivrais très mal !

  7. Bonjour ,

    J’ai connue quasiment la même chose , ma famille a respecter mes décisions concernant les visites , ma belle mère elle par contre tout les jours a l’hôpital grrr …

    concernant l’équipe médical , je vais pas me plaindre , super top …

    Dans quelques jours ou bien quelques semaines ( 2 ou 3 semaines ) je vais accouchée de mon second et j’espère que mon séjours se passera bien , je verrais bien

  8. Et bien à mon humble avis, la France ferait bien de s’inspirer de ses pays voisins pour la durée des séjours à la maternité : 2 jours en Espagne, 24h en Angleterre. Avec un accompagnement adéquat ensuite évidemment.
    Debby64, je te souhaite un bon accouchement et un bon séjour à la maternité alors ! Et d’avance félicitations pour ton boutchou !

  9. pour ma part j’ai beaucoup apprécié mes deux séjours à la mat.
    Le premier j’ai même demandé àle prolonger, je ne me sentais pas capable de rentrer à la maison, d’affronter le quotidien, les travaux, mon mari (pas facile à vivre) et ce bébé tout neuf + l’allaitement.
    J’aimai bien le fait de ne rien avoir à faire hormis s’occuper de bébé et de soi. Pour te dire lors de mon premier séjour, je n’avais même pas pris l’abonnement télé !
    Et côté bouffe, j’ai trouvé les menus très corrects, j’aimais bien qu’on s’occupe un peu de moi …
    Bon c’est vrai qu’on a pas trop d’intimité, mais jamais je n’ai été réveillée à 5h, hormis pour faire téter bb.
    Le réveil c’était 7h30, et passé 20h30 on était plus dérangées…
    Pour le second séjour, ca a été très bien aussi (dans la meme maternité).
    particularité, j’ai choisi cette petite maternité pour 1 sa taille humaine (25 chambres) et parce que toutes les chambres sont individuelles ! C’est un vrai plus !
    Finalement ce que j’ai moins aimé ce sont les visites de nos familles , bizarre hein !!

  10. J’attends bébé 2 pour mai , et si il y a une chose que je redoute c’est le séjour en maternité. Après avoir été oublié par les sf de nuit , trop de monde qui veut accoucher le même soir + maternité en travaux donc seulement 2 salles d’accouchement et 1 jours sans manger ( une pensée pour la femme qui s’occuper des petits dej et qui a vu que j’étais morte de faim et m’a filé un thé et 2 biscottes lol) bref , le lendemain de mon arrivée pour poche des eaux percée , 15h en salle de travail avec les marteaux piqueurs youhou !!! finalement petit loulou est la et en bonne santé , vient le moment de monter en chambre , <> o_O (hein mais heu non c’est pas possible ) résultat j’ai partagé une chambre ou il n’y avait qu’un wc et un lavabo pour 2 ,la douche sur le pallier , pas de table à langer et je pouvais à peine coincer le petit lit de bébé au pied de mon lit , j’avais convenue avec mes proches des courtes visites et peu de monde pour qu’on prenne nos marques , et qu’on inviterai petit à petit à notre retour à la maison pour les amis. Et ils ont tous compris , le bémol bein me voici en train de tirer mon lait et voila 20 personnes qui défilent en me regardant le sein accroché à une machine ( grosse jaunisse pour doudou incapable de teter) en un après midi ,sa dernière visite est arrivé à 22H !! on ne sait même pas comment ils ont pu passer les portes ! Bref le séjour a duré 7jours toujours à cause de la jaunisse intolérance au lait de mère ,j’en pouvais plus du coup j’hésite à allaiter numéro 2 par crainte de rester aussi longtemps en maternité.

  11. Oulala le séjour à la maternité ! Quand on a mis 40 ans à accoucher (en finissant en césarienne d’urgence) on n’a qu’une envie rentrer chez soi… personnellement il s’est passé 10 jours entre mon arrivée à la maternité et ma sortie….
    Les repas étaient de plutôt bonne qualité, ils ont même fait un effort vu que je suis végétarienne. Mais les quantités quand tu es ko de ton accouchement et que tu allaites c’est clairement à revoir. Mon compagnon et mes parents m’ont apporté en douce des fruits, chocolat, fruits secs…. pour tenir le coup !

    Et oui les visites (trop) matinales du genre on allume la lumière alors que tu as mis la lampe tamisée pour allaiter et qu’on te crie « vous faîîîîîtes quoiiiiiiiii ? » pendant que bébé mange c’est à tourner chèvre !

    Il y avait des équipes très sympas, mais aussi d’autres très connes. Menti spéciale à la puéricultrice qui en pleine nuit se tire avec mon bébé « je l’emmène dans le bureau pour lui filer un biberon » alors que tu veux allaiter et que tu peux pas te lever pour lui courir derrière (et oui avec la césa pas simple de se lever)

    Sans compter la SF qui m’a sorti « madame vous ne faîtes aucun effort » quand après 40h de contraction, un déclenchement, rien dans le bide depuis 24h…. elle te demande de pousser « 3 fois par contraction » alors que tu lui dit que bébé ne descend pas. Suivi de la menace « si vous ne faîtes rien c’est le gynéco et les forceps » …. gynéco qui a fini par lui dire que j’avais raison que bébé ne descendait pas.

    Sont pas prêts de me revoir !

    • Bonjour Aurélie ! Dis-donc, on dirait que tu ne t’es pas marrée non plus ! Le coup du biberon en pleine nuit, je crois que j’aurais étranglé la puéricultrice ! Mon deuxième séjour à la maternité s’est un peu mieux passé, mais j’étais bien préparée cette fois ! N’empêche que j’étais bien contente de sortir à la fin… (et cette fois, je n’ai pas l’intention d’y retourner ^^) Merci pour ton témoignage en tout cas ! 🙂

  12. J’ai découvert le blog un peu tardivement et je sais qu’il y en a un nouveau mais ce sujet me parle puisque j’ai accouche il y a une semaine de mon BB1. Et moi j’ai trouve mon séjour beaucoup trop court. J’habite en Belgique et ici le séjour si tout va bien c’est le jour de l’accouchement +2jours et le 3eme on sort avant midi. J’ai accouche dans une mat de niveau 3 un hôpital ami des bébés donc qui laisse une grande place au projet de naissance. Mon accouchement a été top car tout a été respecté je ne voulais pas d’episio, je voulais la péri bref… Les SF ont été au top pendant mon séjour, j’étais en chambre seule et on m’a beaucoup soutenu pour l’allaitement: J’ai failli craquer au 3eme jour. Bon il faut dire que mon périnée était intact et que 2h après mon accouchement j’étais debout donc vraiment je n’ai pas eu de difficulté. Mais j’ai accouche un vendredi donc ni gynéco ni pédiatre pendant le week end et le lundi matin j’étais dehors et je me sentais complètement demunie, j’ai pleure pendant 2 jours quasi non stop. Pourtant les SF sont venue durant 3 jours pour vérifier la prise de poids et si j’allais bien mais une visite de 20 minutes comparée a pouvoir appeler des qu’il y a un soucis ce n’est absolument pas la même chose. Sincèrement j’aurai préféré avoir un jour de plus!

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s