Bluffante

mariage

Bluffante, c’est le mot qui me vient à l’esprit pour décrire ma fille ce week-end. Samedi, nous étions invités à un mariage auquel j’étais témoin. D’habitude, dans ce genre de situation, nous nous serions arrangés pour faire garder Coquillette, ça aurait été plus simple. Mais la mariée étant sa marraine, nous avons décidé de faire une exception et de la garder avec nous non seulement pour les cérémonies l’après-midi mais aussi pour le vin d’honneur et la soirée.

Elle a fait courir son papa dans l’église parce que maintenant qu’elle sait marcher, ce n’est même plus la peine d’espérer qu’elle reste assise tranquillement pendant une heure. Mais on ne l’a pas entendue du tout. Elle n’a pas pleuré, elle n’a pas râlé, et elle n’a même pas arraché le joli bandeau avec lequel je l’avais coiffée. Déjà là, j’étais bluffée.

Mais le moment que j’appréhendais le plus, c’était la soirée. Parce qu’en gros, si elle ne dormait pas, nous allions passer notre temps à courir après elle. Autant dire que c’était très mal parti. Il y avait une pièce parfaite pour que les enfants puissent dormir mais pas très grande et quatre lits parapluie y ont été installés au cours de la soirée, plus une petite fille par terre, plus une personne âgée sur un matelas. Ça en faisait du monde entassé. Difficulté supplémentaire, évidemment, tous les bébés ne sont pas allés se coucher en même temps et les lits parapluie n’avaient pas été installés à l’avance. Ajoutez-donc au tableau des allers-retours incessants, des lumières allumées, des parents qui parlent (fort), des montages (puis démontages) de lits parapluies (et ce n’étaient pas des Magic Bed). Et je ne parle même pas de la musique que j’entendais aussi bien dans le baby-phone qui s’affolait que sur la piste de danse…

Bref, des conditions pas terribles pour Coquillette qui a l’habitude de dormir dans un calme parfait (ou presque), dans le noir et surtout, seule.

Moi j’étais désespérée, je m’énervais dès que je voyais quelqu’un rentrer dans la pièce pour aller changer de chaussures ou écrire sa carte de félicitations pour les mariés. Et puis en fait, on n’a pas entendu une seule fois Coquillette.

Elle a été la première à aller se coucher parce qu’après sa soupe, elle avait vraiment l’air dans le gaz (pas de sieste l’après-midi, ça ne pardonne pas). Elle s’est endormie tout de suite et ensuite, elle a tranquillement accepté tout le bazar autour d’elle. Elle se réveillait à chaque fois puisque les gens venaient me le dire, mais elle ne pleurait pas et ne disait rien. Probablement qu’elle se rendormait ensuite. Tout le monde s’est extasié sur sa sagesse, moi la première.

Elle a continué ensuite en s’endormant directement dans la voiture quand nous sommes repartis, puis en se rendormant aussi vite quand nous l’avons couchée dans sa chambre en rentrant à 5 heures. Le lendemain (le jour même en fait !), elle nous a même accordé une grasse matinée jusque 8h50 (vraiment exceptionnel chez Coquillette).

Maintenant, j’ai juste envie de faire un pied de nez géant à tous les gens qui nous ont reproché de ne pas la laisser pleurer, de ne pas l’habituer à dormir dans des lieux bruyants, de toujours la coucher aussi tôt, etc, etc… Parce que pour moi, il est clair que c’est grâce à ces habitudes qu’on lui a données et grâce au fait qu’elle soit persuadée qu’on sera là pour elle si quelque chose ne va pas qu’elle a supporté cette nuit un peu compliquée sans broncher (bon et aussi parce que ma fille est parfaite mais ça c’est une autre histoire !). Je ne dis pas ça pour nous lancer des fleurs, mais je le dis pour tous les parents de jeunes bébés qui ne veulent pas non plus laisser pleurer leur bébé, à qui on le reproche et qui parfois, doutent d’avoir choisi la bonne option (on est passé par là aussi) : continuez à suivre ce que votre instinct vous dicte, ça portera ses fruits un jour ou l’autre !

PS : en photo, Coquillette sans sa jolie robe de demoiselle d’honneur (même si en vrai, elle n’en était pas vraiment une)

Publicités

5 réflexions sur “Bluffante

  1. Complètement d’accord avec toi, mon choupinou fait de bonnes grosses nuits (21h-9h30) parce que je prends soin de le coucher dans le noir au calme. Et il sait que je suis toujours là s’il y a un problème, d’ailleurs je lui dit souvent alors qu’il n’a que 5 mois. Je me fiche complètement de ce que peuvent penser les autres, moi je constate que ça marche et c’est l’essentiel!

    • Je parle aussi beaucoup à Coquillette, en lui expliquant que je ne suis pas loin, que je viendrai s’il y a un problème. Les bébés comprennent beaucoup de choses, ne serait-ce que dans le ton de notre voix !

  2. C’est vraiment agréable quand ça se passe si bien, parce que ce n’est pas toujours évident d’aller à un mariage avec des enfants. Ma fille nous avait accompagné à un mariage, elle avait à peine un an et elle, qui n’allait pas vers les inconnus, avait passé la soirée avec les babysitters sans pleurer. J’étaiis épatée !

    Très bonne soirée

  3. Pingback: Un seul baby-phone pour deux bébés, c’est possible ! | Maman 24h/24

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s