Cystite chez bébé : je vous dis tout !

cystite

Mauvaise surprise ce matin au réveil de Coquillette : mon homme qui se lève pour s’occuper d’elle et lui changer sa couche lui trouve la vulve très rouge. En la lavant, voilà que ça se met à saigner, et Coquillette à hurler et pleurer. Après concertation, et vu que notre petit bébé a retrouvé sa bonne humeur habituelle, on se dit qu’elle s’est peut-être blessée elle-même en se grattant à cause de ses érythèmes à répétition et on décide d’attendre de voir comment ça évolue.  Arrive l’heure de sa sieste, elle s’endort sans souci mais se réveille au bout d’une petite heure en pleurant, chose qui n’arrive jamais.

En changeant sa couche, je m’aperçois qu’elle est toujours rouge mais je ne vois aucune trace de sang. Coquillette se remet à jouer dans le salon comme à son habitude mais soudain, elle se remet à hurler en levant une jambe et en la pliant, l’air de souffrir vraiment. Là, plus de doute possible : ce n’est pas normal et ça ressemble de près à un souci que j’ai moi-même bien connu, une infection urinaire. Aussitôt, pendant que Coquillette se remet en me faisant un gros câlin, son papa (heureusement en repos aujourd’hui, coup de bol !) appelle le médecin pour avoir un rendez-vous en urgence. Verdict : une place dans moins de 30 minutes ! On saute sur l’occasion, on se dépêche de se préparer et nous voilà en route (Coquillette toute fière d’inaugurer son tout nouveau siège auto !).

Après un petit peu d’attente (Dr. Jackpot ne serait pas lui-même sans ses 20 minutes de retard), nous avons expliqué la situation au médecin qui a tout de suite pensé lui aussi à une cystite. Il a ausculté une Coquillette vraiment pas contente et a ainsi confirmé ses premiers soupçons. OK, Coquillette a une cystite mais pourquoi ? Comment en être sûr à 100% ? Quel est le traitement ? Autant de questions dont  je vais vous donner les réponses, parce que ça pourrait arriver à votre bébé (bien que je ne vous le souhaite pas) et que ça rassure de savoir un peu comment ça se passe. Ça ne vous évitera cependant pas la visite chez le médecin, indispensable pour confirmer le diagnostic et surtout pour obtenir le traitement adéquat en fonction des antécédents de votre enfant.

D’abord, comme nous l’a expliqué Dr. Jackpot, une cystite chez un bébé est très courante, tout simplement à cause de la contamination par les selles (là je veux bien le croire vus les cacas explosifs que nous a fait Coquillette ces derniers temps…) Ce n’est pas bien grave mais il faut agir vite, en particulier chez les filles, pour éviter que ça ne tourne en pyélonéphrite. C’est pourquoi on n’attend pas les résultats de l’examen des urines pour commencer le traitement. Il faut juste attendre d’avoir effectué le prélèvement pour ne pas fausser les résultats.

Oui, je vous vois tiquer sur cette dernière phrase : examen des urines… Je n’avais aucune idée de comment ça pouvait bien se passer pour un bébé qui ne maîtrise pas sa vessie, je croyais qu’il devait être sondé ou quelque chose dans le genre. En fait c’est plus simple (enfin façon de parler). Le médecin nous a prescrit une poche de recueil des urines à coller puis à récupérer avant de la porter au laboratoire (voir la notice en photo). Je suis sortie de son cabinet toute confiante, persuadée d’être capable de m’en sortir avec ça, jusqu’à ce que la pharmacienne nous prévienne que c’est compliqué quand même et qu’en général, tout part à côté. Elle nous a souhaité « bon courage » en nous disant au-revoir, ça veut tout dire… Je suis désolée de vous apprendre qu’elle avait raison… J’ai pourtant suivi les instructions à la lettre, puis replacé la couche de Coquillette. Quand j’ai voulu récupérer la poche, elle était décollée et archi vide, tandis que la couche était archi pleine parce que je lui avais donné beaucoup d’eau à boire.

Il allait falloir trouver une autre solution… Heureusement, la prévoyante pharmacienne nous avait aussi donné un simple flacon de recueil des urines, au cas où. Voilà donc que je laisse Coquillette se balader toute nue dans le salon, le flacon à proximité, prête à sauter dessus dès qu’elle se mettrait à faire pipi. Mais, pas assez rapide, j’ai raté deux pipis, qui n’ont pas raté le carrelage évidemment. La deuxième fois, Coquillette a glissé dedans alors que j’arrivais en courant, est tombée, s’est mise à pleurer et je l’ai donc récupérée d’urgence dans mes bras pour la câliner, me retrouvant du même coup les vêtements pleins de pipi (merci de ne pas rire du malheur des autres, hein !). Bref, pour la troisième tentative, je l’ai suivie, le flacon à la main, le temps qu’elle se décide à refaire pipi. Cette fois, ça a marché et j’ai pu remplir un demi-flacon (j’ai aussi pu renettoyer par terre et me renettoyer… ainsi que Coquillette, évidemment). Direction ensuite le labo, pour un ECBU (le nom barbare pour l’analyse des urines).

Une fois le prélèvement effectué, nous avons pu commencer le traitement antibiotique, un sirop blanc et épais au parfum « tutti-frutti » (c’est écrit sur la boîte !). Ça m’a rappelé mon enfance, même la cuillère doseuse n’a pas changé ! Coquillette adore ça, ça tombe bien puisqu’elle y aura droit deux fois par jour pendant 10 jours.

Cet après-midi, ça allait déjà mieux, je pense donc qu’elle sera très vite guérie mais tout ce que j’espère à présent, c’est qu’elle n’y aura pas droit trop souvent. La voir souffrir comme ça est vraiment très pénible et le pire, c’est de se sentir impuissants à soulager sa douleur, alors que c’est ce qu’elle attend de nous…

Publicités

8 réflexions sur “Cystite chez bébé : je vous dis tout !

  1. Ah ouais sympa la poche de recueil des urines, je savais même pas que ça existait…
    Dur, dur de courir après ta petite en attendant qu’elle veuille bien faire pipi ^^
    C’est quand même une grande source de joie d’être maman hein? 😉

    • Heureusement elle fait pipi super souvent, et puis faut dire qu’on l’a fait boire un max (elle risquait pas la déshydratation hier ^^)
      C’est sûr que c’est pas marrant sur le coup, mais au moins ça me permet de développer mon ingéniosité (on se console comme on peut !) et puis finalement, on en rigole plus tard !

  2. Bon j’avoue j’ai rigolé (un peu) en imaginant la scène du pipi sur le carrelage et tes vêtements par la même occasion :). Par contre je ne savais pas que les petits pouvaient aussi en avoir, et c’est vrai que c’est très douloureux, alors pour eux je n’ose pas imaginer!

    xx

    • Ah bah merci pour la solidarité hein ! 😉
      Le pire, en plus de la douleur, c’est qu’ils ne peuvent même pas comprendre ce qui leur arrive, et encore moins que ça passera vite avec les médicaments. Enfin maintenant elle va nettement mieux et je vais redoubler d’attention pour que ça n’arrive plus !

    • Décidément tout le monde se moque de moi bouh…^^
      Je ne pensais pas non plus que c’était courant chez les bébés. J’espère juste qu’elle n’en fera pas à répétition comme sa maman… 😦

  3. Hihi oops moi aussi j’étais en train de rire quand tu nous as demandé de ne pas le faire 😉 PetitCombattant a eu le droit à ce genre d’analyse plusieurs fois, mais j’avoue que la poche de recueil est bien plus pratique à utiliser sur un petit garçon 😉

    • Franchement je serais curieuse de savoir si quelqu’un a déjà réussi à l’utiliser correctement sur une petite fille ! Je suis plutôt dégourdie en général pour ce genre de choses mais là c’était vraiment impossible !
      Sinon, je vois que vous vous êtes toutes donné le mot… 😉

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s