Tant de chemin parcouru

chemin

Ça y est, j’ai recommencé à prendre des bains (enfin, j’ai trouvé le temps d’en prendre un, c’est déjà un bon début), et qui dit bain, dit souvent longues réflexions. Je me suis amusée à me souvenir de ce que j’étais il y a un an, deux ans, trois ans et vraiment, que le temps passe vite !

Il y a un an, j’étais maman d’un bébé tout juste sevré du lait maternel, qui commençait à trouver un rythme de sommeil correct, enfin. Nous avions trouvé notre équilibre, suffisamment en tout cas pour décider de mettre en route notre deuxième bébé. Nous ignorions alors que ça irait si vite et que moins d’un an après, je serai maman pour la seconde fois.

Il y a deux ans, j’étais une jeune femme enceinte qui venait d’avoir un accident de voiture (que je vous racontais ICI) et qui angoissait à l’idée que ça puisse avoir des répercussions sur son bébé. En attendant, je passais mes journées coincée dans le canapé avec une minerve, ignorant que ces moment d’oisiveté totale allaient bientôt disparaître totalement de mon quotidien !

Il y a trois ans, nous étions jeunes propriétaires de notre maison et j’enrichissais la pharmacie du coin en leur achetant tests de grossesse sur tests de grossesse. La projet bébé n’était lancé que depuis à peine plus d’un mois et je connaissais mes premiers déboires avec mes cycles irréguliers…

Il y a quatre ans, je venais à peine de terminer mes études, j’étais au chômage, installée officiellement avec mon homme depuis seulement quelques mois, dans un petit appartement dans une ville que je ne connaissais pas, dans un département que je ne connaissais pas. Quand j’étais fatiguée à l’époque, c’est parce que j’étais sortie en boîte la veille.

J’étais loin de me douter alors que quatre ans plus tard, nous aurions emménagé dans la maison en face de cet appartement, que nous aurions deux filles et que je serai en congé parental. Loin de me douter aussi que je passerais mes journées à faire des lessives, de la vaisselle, la cuisine, le ménage alors que j’étais à l’époque une si mauvaise femme d’intérieur ! (Alors que j’avais tant de temps !)

Evidemment, j’était encore plus loin de me douter de tout ça il y a dix ans, quand j’étais une adolescente rebelle qui jurait par ses grands dieux qu’elle ne se marierait jamais et n’aurait pas d’enfant, mais qu’elle ferait carrière comme musicienne dans un groupe de rock !

Je me demande quelle sera ma vie dans dix ans… Sera-t-elle telle que je me l’imagine ou totalement différente ? Mais je ne m’inquiète pas trop… Jusque ici, la vie m’a réservé tant de belles surprises !

 

Publicités

2 réflexions sur “Tant de chemin parcouru

  1. Très joli billet 🙂 On a trop souvent tendance à se plaindre et à vouloir « plus ». Peu importe la situation dans laquelle on se trouve, ça fait toujours un bien fou de voir tout le chemin parcouru!

    • Merci ! Je suppose que c’est dans la nature humain d’en vouloir toujours plus, mais c’est vrai que ça fait du bien de s’arrêter un instant et de regarder un peu derrière nous pour voir d’où on est parti !

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s