Mon petit marmiton

Loin de m’éloigner de Coquillette, l’arrivée de Crapulette nous a contraire rapprochées toutes les deux. Simplement parce que je craignais qu’elle se sente abandonnée, je me suis appliquée à ce qu’on passe de chouettes moments à deux, notamment autour d’activités ludiques comme le jeu avec du riz coloré dont je vous parlais récemment ou de simples ateliers peinture.

Mais avec un petit bébé de bientôt deux mois qui tète très souvent et a lui aussi besoin de beaucoup d’attention et la quantité de tâches ménagères auxquelles tous les parents doivent faire face, je n’ai pas toujours le temps de dégager une ou deux heures pour faire des dessins ou disperser du riz dans tout le salon. En revanche, Coquillette a soif de découvrir, de faire des choses avec sa maman quand celle-ci n’est pas coincée dans le canapé, sa petite soeur greffée au sein. J’ai donc peu à peu pris le pli de l’associer à tout ce que je dois faire au quotidien. Elle pend le linge avec moi (comprendre elle vide le contenu de la machine à laver à sur le sol de la buanderie), elle essaye de passer l’aspirateur avec moi, à tel point que je songe à lui en acheter un petit pour elle (sa phobie de l’aspirateur d’il y a quelques mois a totalement disparu) et je la mets sur une chaise à côté de moi quand je fais la vaisselle (elle en profite pour jouer avec le goupillon qu’elle prend pour une brosse à cheveux).

marmiton

Depuis peu, j’ai décidé de l’associer aussi à la préparation des repas, que ce soit des pâtes, de la soupe ou un gâteau, je trouve toujours un petit quelque chose à lui faire faire : mettre un morceau de beurre dans le plat, « mélanger » une préparation (évidemment je repasse derrière sinon ça ne risque pas d’être homogène), goûter un bout de courgette crue (elle n’a pas aimé) ou se faire surprendre par le froid d’une rondelle de carotte surgelée. Hier, je lui ai montré comment écailler un oeuf dur et même si le résultat n’était pas là (faut pas pousser quand même elle n’a que 19 mois !), elle s’est appliquée et y a pris beaucoup de plaisir. Comme quoi, pas besoin de chercher midi à quatorze heures pour amuser un enfant !

Pendant ce temps-là, Crapulette peut dormir tranquillement parce que sa soeur est calme et ne hurle pas dans le salon, et moi je suis plus zen parce que je ne dois pas toujours dit « non » parce qu’elle déchire la tapisserie ou monte sur le canapé. Et puis un petit coup de main en cuisine, ça ne se refuse pas !

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s