Episio vs. déchirure : le bilan

Mes deux accouchements ont été très différents l’un de l’autre et si pour Coquillette, ma gynéco était présente et a pris le temps de me faire une épisiotomie, Crapulette est arrivée tellement vite que la sage-femme n’a quasiment eu le temps que de la réceptionner au vol (bon ok, j’exagère un tout petit peu).

Avant cela, j’en avais entendu des vertes et des pas mûres à propos de la déchirure comme à propos de l’épisiotomie. Ma grand-mère, qui a eu les deux aussi, m’avait dit que l’épisiotomie était préférable. Mais dans mes lectures, j’ai souvent noté qu’on considérait que l’épisiotomie était pratiquée de façon trop systématique et qu’une déchirure était de toute façon mieux. Je pense que dans tous les cas, ça dépend de l’importance de l’épisio ou de la déchirure et des soins qui sont pratiqués ensuite. Je vais quand même vous parler de mon expérience à ce propos.

D’abord, il faut savoir que si j’ai eu une déchirure la deuxième fois, c’était à cause de la précédente épisiotomie qui avait fragilisé la zone, c’est ce que m’a expliqué le gynéco qui m’a recousu. Sinon, Crapulette serait probablement passée sans difficulté. Contrairement à ce que je vous avais annoncé quelques semaines avant mon accouchement, je n’ai pourtant pas pratiqué le massage du périnée durant mon dernier mois de grossesse. Je me demande donc si la première épisiotomie était vraiment justifiée et surtout, je constate qu’elle a fait des dégâts en fragilisant la zone sur le long terme.

Pour ce qui est de la douleur sur le coup, je n’ai rien senti pour l’épisio puisque j’étais sous péridurale (voir le récit de mon premier accouchement ICI et ICI), mais je n’ai rien senti non plus au moment de la déchirure la deuxième fois, bien que mon anesthésie ait été inefficace (voir ICI pour ceux qui l’ont raté). En même temps on sent déjà tellement d’autres choses que je ne pouvais pas m’en rendre compte !

Les soins sont ensuite les mêmes dans les deux cas : se laver régulièrement avec du savon type Saforelle, bien sécher et appliquer généreusement de l’éosine avec une compresse. Seule différence pour moi : le fil utilisé pour me recoudre. Il a fallu couper le noeud à la sortie de la maternité après la déchirure et ce n’est franchement pas agréable, en plus d’être flippant (je revois l’infirmière rapprocher sa lame aiguisée et me dire : « surtout ne bougez pas hein ! » Gloups !). Mais ça n’a rien à voir avec épisio ou déchirure, je pense que c’était juste une préférence du gynéco. Au passage, ce petit point de suture, c’était un peu du luxe puisque le gynéco m’a expliqué qu’en réalité, j’aurais pu m’en passer, le  déchirure étant vraiment minime.

L’énorme différence entre les deux, finalement, ce sont les douleurs dans les jours/semaines d’après. Je me souviens qu’après avoir accouché de Coquillette, je disais souvent que j’avais mal à mon épisio. Quand je m’asseyais, quand je faisais certains mouvements, et évidemment, au moment des rapports… La douleur a persisté plusieurs semaines et même si ce n’était pas du tout insupportable, c’était quand même loin d’être agréable et quand on sait qu’on aurait peut-être pu faire sans, c’est rageant. Au contraire, après la déchirure, je n’ai quasiment pas eu mal, à peine quelques jours.

J’ai également l’espoir que mon périnée ait moins souffert en ayant pas eu à subir d’épisio et que la rééducation soit rapide.

Bref, vous l’aurez compris, pour moi, le choix entre les deux est évident et si je devais avoir un troisième enfant, je demanderais à ce qu’on ne me fasse pas automatiquement d’épisiotomie. En plus, l’épisiotomie n’évite pas forcément la déchirure, j’ai une amie qui a eu les deux en un seul accouchement…

PS : je suis désolée pour l’absence d’illustration mais là, je me suis sentie un peu à court d’idée ! 😉

Publicités

2 réflexions sur “Episio vs. déchirure : le bilan

  1. Ah ah mdr pour l’illustration, tu aurais pu faire un effort ^^

    Moi j’ai eu plusieurs déchirures lors de mon accouchement et 7 points (oui cool hein) mais la SF qui m’a accouché m’a dit que c’était mieux, plus « naturel » et a tout fait pour éviter l’épisio. Je n’ai pas eu mal ou très peu au niveau de mes points et j’ai des fils qui sont tombés tout seuls par contre, pas besoin de couper avant de partir. Mais les douches régulières pour les faire partir justement, c’était un peu gavant et ça m’a asséché cette zone…bref j’étais bien contente quand tout ça c’était fini, une page de tournée! Mais pas de regret, je suis super contente d’avoir échappé à l’épisio 🙂 Bisou

    • oulala 7 points ! j’ai eu de la chance je n’en ai eu qu’un… pas cool pour les douches régulières, c’est vrai que notre corps est quand même mis à rude épreuve avec tout ça…

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s