L’astuce du dimanche #39

Pour clore cette semaine de l’allaitement, c’est tout naturellement que je vous propose une astuce en rapport avec ce thème.

Souvent, les mamans sont rebutées ou dégoûtées de l’allaitement parce qu’elles sont les seules à se lever la nuit pour nourrir le bébé. Pour Coquillette, les premiers jours ont ainsi été vraiment pénibles : quand je me levais la nuit pour allaiter, j’étais mal installée, j’avais froid, je trouvais le temps long. Petit à petit, j’ai appris à faire de ces réveils nocturnes des moments agréables et à présent, me lever la nuit ne me dérange plus tant que ça (même si j’ai hâte de retrouver mes nuits complètes, rapport à mes superbes cernes, entre autres).

D’abord au lieu d’un fauteuil, c’est carrément un clic-clac qui m’attend la nuit dans la chambre de Crapulette, avec plein de coussins et une couette. J’y suis bien installée, je n’ai pas froid, et je n’ai pas sans cesse à surveiller que la tête de Crapulette ne heurte pas un bras du fauteuil si je pique un peu du nez (ça me fichait une trouille bleue avec Coquillette). A portée de main, j’ai installé des langes, des mouchoirs et mon Kindle, qui me permet de lire ce que je veux quand je veux de manière très pratique puisqu’une main me suffit pour m’en servir. Sinon, un livre fait aussi l’affaire évidemment, ou une tablette, un ordinateur ou tout ce qui va vous permettre de passer le temps, de vous maintenir éveillée et de susciter chez vous suffisamment d’intérêt pour que vous soyez contente d’être réveillée. Attention, je ne suis pas en train de dire que le simple fait d’allaiter ma fille n’est pas une raison suffisante pour moi de me lever, ni que je m’ennuie en allaitant. J’apprécie aussi de temps en temps de seulement la regarder, caresser ses cheveux et profiter de ces beaux moments, mais parfois, j’ai aussi besoin de m’occuper l’esprit et comme j’adore lire, c’était tout trouvé pour moi. Parfois aussi, je m’endors. Mais ce n’est pas vraiment un problème puisque les lieux sont suffisamment sécurisés pour empêcher Crapulette de tomber de mes bras.

Bref, je recommande chaudement à toute maman allaitante qui, comme moi, ne pratique pas le cododo ou seulement de manière ponctuelle, de se créer dans la chambre de son bébé un vrai petit nid douillet pour ces réveils nocturnes, qu’elle retrouvera à chaque fois avec enthousiasme pour qu’allaiter ne devienne synonyme de corvée !

Bon dimanche à tous !

 

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s