Allaitement : les premiers jours

C’est la semaine mondiale de l’allaitement et comme je suis en plein dedans, je me voyais mal ne pas en profiter pour vous en parler à nouveau (d’ailleurs, j’écris cet article en pleine tétée !) J’ai plus particulièrement envie de vous parler de la mise en place de l’allaitement, de ces premiers jours pas toujours faciles, de ce qui peut surprendre ou encore de ce qu’on oublie d’une fois à l’autre.

tétée

Les sensations

On a beau nous prévenir (ou pas d’ailleurs), les sensations ressenties pendant une tétée sont surprenantes. Quand j’ai commencé mon deuxième allaitement, j’ai été à nouveau surprise par cette soif intense qui s’empare de nous au début de chaque tétée. Il faut dire que le corps est bien fait, il sait qu’il va avoir besoin d’eau pour donner du lait et nous le fait savoir. A privilégier : l’eau plate (la pétillante pouvant causer des ballonnements douloureux chez le bébé). N’hésitez pas à profiter des gens autour de vous pour vous faire servir ! (Je ne sais pas combien de verres d’eau m’a apporté mon mari…) Le deuxième effet Kiss Cool, c’est la somnolence. Chez moi, ça agit vraiment comme un somnifère. D’un seul coup je me sens détendue, mes yeux se ferment, mes muscles se relâchent, mais c’est une sensation agréable, comme quand on rentre dans son lit tout propre après un bon bain. Il y a aussi une sensation qui persistera tout au long de votre allaitement, celle des montées de lait. Quelques secondes après que votre bébé ait commencé à téter, la machine se met en route et envoie du lait, et on le sent vraiment. C’est difficile à décrire, ça fait un peu mal mais c’est très court (quelques secondes), pas très agréable mais tout à fait supportable je vous rassure, un peu comme un pincement. Cela peut arriver aussi en dehors des tétées, souvent après que les mamelons aient été stimulés (et il ne leur faut parfois pas grand chose) attention alors parce que ça annonce l’arrivée du lait. Combien de fois me suis-je retrouvée à la sortie de la douche en train de goutter des seins ! Merci de ne pas imaginer cette scène…

Les douleurs

Généralement, on est prévenue : les tout premiers jours, chaque tétée provoque des contractions de l’utérus qui causent d’une part de grosses douleurs de règles, d’autre part des saignements. C’est normal, c’est l’utérus qui retrouve peu à peu sa taille normale, c’est le cas chez toutes les femmes qui viennent d’accoucher mais c’est amplifié par l’allaitement. Heureusement, ça ne dure pas longtemps et vous avez le droit aux anti-douleurs : le personnel soignant vous en fournira avant même que vous n’ayez besoin de le demander. Personnellement, au bout de 3 jours je n’avais plus mal. Vous avez sans doute aussi entendu parler des crevasses et autres accidents d’allaitement, auxquels il y a généralement toujours une solution. Sachez que même quand on fait tout bien, il est normal d’avoir des douleurs pendant la première semaine. Au risque de vous horrifier, mais je préfère être tout à fait honnête, je vais vous décrire la situation que j’ai connue pendant 5/6 jours : tétons hyper sensibles et douloureux en particulier au moment où ma fille s’emparait de mon sein mais surtout, bien abîmés. La cinquième nuit, je me suis mise à saigner si bien que Crapulette avait la bouche pleine de sang en tétant,pas très cool mais ça s’est aussitôt arrêtée. Pour soigner vos téton abîmés, vous pouvez d’emblée vous les tartiner de Lanoline pure (marque Lansinoh par exemple). Si vous n’en avez pas, il y a de fortes chances que la maternité puisse vous fournir des échantillons. Et il y a de fortes chances aussi pour qu’ensuite, vous n’ayez plus besoin d’en racheter : on n’en a vraiment pas besoin longtemps.

La première montée de lait

On nous dit que ça va arriver mais on se demande quand même à quoi ça va ressembler. Petit récapitulatif rapide : les premiers jours, nous ne produisons que du colostrum, en toute petite quantité. Puis, le vrai lait arrive : au bout de 3 jours en général, moins pour un deuxième allaitement. J’ai eu la mienne au bout de 36 heures. Mais même si c’est mon deuxième allaitement, je ne me souvenais pas de comment ça arrivait, à quelle vitesse etc… En fait, ce n’est pas soudain, ça se fait en quelques heures (une nuit environ) et ça se repère assez bien, pourvu qu’on soit attentif aux signes qui ne trompent pas : les seins grossissent, sont plus chauds et plus tendus, vous aurez aussi une sensation de lourdeur en retirant votre soutien-gorge et ça peut être douloureux, vous entendez désormais votre bébé déglutir goulûment quand il tète, et il se peut qu’il se mette à régurgiter un peu, quand vous donnez un sein, l’autre coule en même temps… C’est alors le moment de sortir vos coussinets d’allaitement pour éviter les mauvaises surprises et un conseil : ne quittez plus votre soutien-gorge pour dormir sous peine de fuites très désagréables.

Les premiers jours peuvent faire peur et décourager les mamans. Ce que je veux vous dire, après être passée deux fois par là, c’est de persévérer ! Ce serait dommage d’allaiter 3 jours pour vous arrêter car vous n’auriez eu que les mauvais aspects, sans pouvoir apprécier réellement ce qu’est l’allaitement et ses bons côtés. Bref,tenez le coup au moins dix jours pour avoir une vraie vision de l’allaitement avant de prendre la décision de vous arrêter, car ça vaut vraiment le coup !

Publicités

5 réflexions sur “Allaitement : les premiers jours

  1. Ah je me souviens particulièrement du 3ème jour, qu’est-ce que j’avais mal! J’ai un peu douté par la suite, avec la fatigue mais je me suis accrochée et je n’ai pas regretté! C’était un moment unique avec mon ptit bout 🙂 Bisou

  2. C’est marrant comme on peut être différentes! Moi j’ai jamais senti les montées de lait dans mes seins. Et la somnolence non plus jamais ressenti… pourtant ça m’aurait bien aidé à me rendormir une fois que j’avais allaité bébé pour la enième fois dans la nuit LOL
    Enfin je dis LOL maintenant parce que bon à l’époque je lolais pas du tout!
    Sinon je plussoie j’en suis à 13 mois d’allaitement et c’est toujours génial!!

  3. Merci pour ton témoignage. Je compte allaiter mon premier bébé qui est prévu pour Décembre, alors c’est bien de pouvoir lire des avis sur les sensations et savoir à quoi s’attendre pour la montée de lait, les douleurs etc… On en a discuté avec la sage-femme qui me suit, mais c’est toujours bien d’avoir des avis concrets 😉

  4. A quelques jours d’accoucher je trouve ton article criant de vérité (j’ai tiré mon lait pour mon ainée, je l’ai très peu mise au sein), donc merci pour ces bons mots, la conclusion met plein de baume au coeur, et donne envie d’y aller!
    merci!

  5. Tu décris parfaitement bien ces tout premiers jours. Ici, je me souviens très bien de la première montée de lait, hyper douloureuse, surtout pour ma première. Pour ma deuxième, je savais à quoi m’attendre, j’avais anticipé et mieux géré. L’essentiel est de s’accrocher car après en effet, ça roule (presque) tout seul et c’est magique

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s