Huit mois : ça sent la fin !

IMG_6729

Petite victoire cette nuit, je n’ai même pas eu besoin de me lever pour aller faire pipi, c’est assez rare ces derniers temps pour le souligner…

D’habitude, ça me réveille au beau milieu de la nuit et après, plus moyen de me rendormir ! Quand je me rendors, c’est pour faire de rêves tous plus étranges les uns que les autres, sans queue ni tête. Il s’agit ensuite de se lever ! Enfin, plus précisément, de rouler sur le côté en essayant d’épargner ma hanche gauche et mes côtes de droite qui sont en ce moment soumises à rude épreuve, puis de poser mes pieds sur le sol avant de me mettre à marcher comme si j’avais 80 ans (et encore, il y en a qui s’en sortent mieux que moi à cet âge-là…). 

Quand la machine s’est remise en route, je passe généralement une journée super drôle ! L’autre jour, en prenant ma douche, je me suis trop appuyée sur la porte de douche si bien que je l’ai décrochée, faut le faire hein ! Hier, petite escapade en famille. On prend la voiture qui est garée en pente. Une fois installée à l’intérieur, le dos vers le bas de la pente évidemment, je m’aperçois que je suis bien incapable de me redresser ! Heureusement que ce n’est pas moi qui conduis ! Plus tard, petit arrêt devant la banque pour déposer un chèque. « Tu me passes ton portefeuille ? », me demande gentiment mon homme qui va se charger de cette mission pour moi. « Bien sûr ! » que je lui réponds naïvement. C’était sans compter sur le fait que mon sac était posé sur le sol de la voiture, soit bien trop bas pour que je puisse l’atteindre…

Et puis, il y a des tâches récurrentes viennent rythmer ma vie. Me battre avec la Sécu et mon employeur pour qu’arrêt maladie et congé maternité soient correctement enregistrés par exemple, c’est une des choses que je préfère… Réussir à trouver une position confortable dans le canapé pour regarder la télé le soir, ce qui fait beaucoup rire mon cher mari. Enfin, au début, parce qu’au bout de 45 minutes pendant lesquelles je le dérange toutes les 2 minutes parce que je ne suis pas bien installée et qu’il prend trop de place, il ne rigole plus trop. Quant aux lessives, elles ne manquent pas en ce moment. Tous les soirs, mes t-shirts partent au sale avec une belle tache de sauce tomate, de chocolat ou que sais-je encore : ben oui, j’ai 20 cm de ventre qui séparent mon assiette de ma bouche, trop risqué !

L’heure du bain est plutôt marrante elle aussi, que ce soit celui de Coquillette ou le mien. C’est bien simple, je suis obligée d’attendre son papa pour donner le bain à ma fille, et s’il rentre trop tard, je le zappe purement et simplement. Quand c’est le mien, force est de constater que je ne plus atteindre mes pieds pour les laver… Puisqu’on est dans la salle de bain, parlons donc du sujet le plus marrant : toutes ces vergetures, vestiges de ma première grossesse, qui avaient quasiment disparu mais qui sont revenues au galop. C’est donc toute huileuse que je me couche (en ce moment je carbure à l’huile d’amande douce de Natessance), avec l’espoir de pouvoir lire un peu mon premier tome de Game of thrones entamé en anglais il y a quasiment deux mois. Oui mais voilà, une journée bien remplie comme ça, ça fatigue, et malgré les grands coups qui déforment mon ventre de l’intérieur, je m’endors sur les pages de mon livre, partant retrouver mes rêves tordus et incompréhensibles. 

Et oui, je suis enceinte de 8 mois ! Mais vous savez quoi ? J’adore ça 🙂

J’adore profiter de pouvoir encore sentir ma fille bouger dans mon ventre pour quelques jours ou quelques semaines. 

J’adore cette sollicitude de laquelle on abreuve la femme enceinte et qui ne dure guère une fois l’accouchement passé.

J’adore le moment où je trouve enfin une position confortable pour m’endormir.

J’adore avoir des envies subites de nourriture et pouvoir les satisfaire.

J’adore avoir une excuse toute trouvée à mes sautes d’humeur, c’est comme si j’avais l’immunité.

J’adore mon gros ventre, même si j’aime un peu moins le fait d’avoir grossi d’à peu près partout ailleurs aussi.

J’adore quand mes chats viennent se coucher contre mon bidon pour y ronronner. J’aime penser qu’à l’intérieur, ma fille entend ce ronron, perçoit ces vibrations et que ça la berce.

J’adore piquer tous les t-shirts de mon homme parce qu’ils me vont parfaitement en ce moment.

J’adore que tous les matins avant de partir travailler, il embrasse mon ventre pour dire au-revoir à sa deuxième fille et que tous les soirs en rentrant, il l’embrasse à nouveau pour lui dire bonjour.

J’adore chaque instant de cette grossesse parce que ce sera peut-être la dernière et parce que porter la vie, malgré tous les désagréments que ça comprend, c’est quand même vraiment magique…

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Huit mois : ça sent la fin !

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s