Les dix choses à faire avant d’accoucher

Cette liste n’est pas exhaustive et peut varier en fonction des goûts et des envies de chaque femme enceinte,mais j’avais quand même envie de la publier sur le blog. On parle souvent, moi la première et je me prends bien la tête avec ça en ce moment, de tout ce qu’il FAUT faire avant la naissance d’un enfant : préparer la valise pour la maternité, meubler et décorer sa chambre, trouver un faire-part, et évidemment je ne parle pas es 36 000 rendez-vous chez la gynéco, l’anesthésiste, l’échographe ou autre passage au bureau des admissions de la clinique… On parle moins de ce qu’on devrait profiter de faire tant qu’il en est encore temps !

(Je m’aperçois en me relisant que ma dernière phrase fait un peu dramatique, ne vous angoissez quand même pas trop à l’idée de la naissance : même si on n’a pas profité de faire tout ça avant, un jour ou l’autre on trouve le moyen d’y arriver à nouveau !)

Voici donc ma liste des dix choses que je voudrais profiter de faire avant mon prochain accouchement :

– Prendre des bains. Non seulement on n’a plus tellement le temps d’en prendre quand on a un tout jeune bébé à la maison, mais surtout, on n’a pas le droit après avoir accouché (par voie basse en tout cas), et ce pendant 8 semaines quand même ! Ça m’a semblé une éternité après la naissance de Coquillette (en fait j’ai même pas tenu jusqu’au bout…)

– Aller chez le coiffeur. En particulier si vous comptez allaiter, vous ne risquez pas de retourner chez le coiffeur de sitôt… La première fois que j’y suis allée après mon premier accouchement, c’était plus de cinq mois après.

– Dormir. Quand Coquillette est née et que je n’arrivais pas à aligner deux heures de sommeil d’affilée, je me suis demandée pourquoi on n’avait pas profité de dormir tant qu’on le pouvait encore… Genre : mais pourquoi on sortait pour ne rentrer qu’à 3 heures du matin ? Ça me semblait complètement farfelu… Je ne pense pas, malheureusement, qu’on puisse faire des stocks de sommeil  à l’avance, mais si on peut éviter de partir avec un handicap, c’est déjà bien. Avec mon homme, on songe à confier Coquillette quelques jours à sa grand-mère début septembre juste pour pouvoir se reposer, faire des grasses matinées et traîner toute la journée comme des larves !

– S’épiler. Au mieux, vous aurez encore le temps de passer un coup de rasoir vite fait mais vous épiler, ouhlala… Le problème, c’est que quand on a un énorme bidon entre ses bras et ses jambes, ce n’est pas non plus l’activité la plus aisée.

– Vous lancer dans la confection d’une recette super compliquée. Enfin ça, c’est si vous aimez cuisiner et bien manger. Dans quelques semaines, je sais que même la cuisson de steaks sera une activité délicate. Du coup, en ce moment, je profite de la belle sorbetière que j’ai reçue pour mon anniversaire pour faire plein de glaces et de sorbets !

glace

– Etre gourmande ! Ça va de paire avec le point précédent. Même si je ne suis pas du tout partisane d’entamer un régime à peine l’accouchement passé, il faut bien avouer qu’on n’a moins de complexes à manger trop gras, trop sucré, trop salé quand on est enceinte. Personnellement, je mange absolument tout ce qui me passe par la tête sans me soucier du moindre kilo pris. On verra plus tard ! (Ça m’a quand même fait bizarre de constater que j’avais pris plus de deux kilos en même pas 20 jours…)

– Mettre des t-shirts ou des pulls qu’on aime quelle que soit la forme de leur encolure. Parce que quand on allaite, on en a vite marre de se retrouver cantonné aux chemises et hauts d’allaitement… Malheureusement, là aussi, le bidon limite le plan d’action.

– Regarder des bons films ou une bonne série, avec de l’action et des pan-pan. Je ne me suis pas privée de regarder la télé quand j’allaitais Coquillette, mais je ne regardais que des choses calmes, qui ne faisaient pas trop de bruit pour ne pas trop la perturber quand même pendant qu’elle mangeait.

– Passer de bons moments rien qu’en amoureux. Mon homme avait pris beaucoup de congés au moment de la naissance de Coquillette et comme on nous l’avait annoncée pressée, il les avait posés tôt. Nous avons donc eu 2-3 semaines rien qu’à nous où nous sommes allées plein de fois au restaurant, ou nous balader à droite à gauche (dans un rayon raisonnable par rapport à la maternité bien sûr), ou nous avons simplement passé des heures à jouer, comme des enfants, à Mario Kart ou au Rami. C’était vraiment bien de donner un peu de temps à notre couple. On n’aura pas autant de temps cette fois avec Coquillette qui est là aussi mais on va tout de même se ménager des moments rien qu’à nous.

– Passer de bons moments avec ses autres enfants. Ce sont les dernières semaines de Coquillette en tant que fille unique, j’entends donc bien lui consacrer un maximum de temps à elle aussi, tout en lui parlant de sa future petite sœur. Le concept ne doit pas être facile à comprendre pour elle mais je suis sûre que tout ce que je pourrai lui dire fera son petit bonhomme de chemin quand même !

– Faire les magasins. Bien sûr il n’est pas interdit de faire du shopping avec un nouveau-né mais ce n’est pas conseillé, notamment parce qu’il n’est pas encore protégé par ses vaccins et personnellement, je ne me vois pas emmener un petit bout de quelques jours à peine faire les courses à Auchan.

Je suis sûre que j’oublie plein de choses mais en tout cas, ce sont les premières qui me passent par la tête !

Et vous, qu’avez-vous profité de faire ou que profiterez-vous de faire avant la naissance de votre bébé ?

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s