Concevoir #4 : quand tout marche comme sur des roulettes

Un peu absente ces derniers temps (nouvelle inondation, beaucoup de choses à faire, fatigue…), je vais quand même essayer de me rattraper avant la naissance de Crapulette ! D’ailleurs, en parlant de la petite deuxième, il me restait encore à vous raconter les circonstances dans lesquelles je suis tombée enceinte d’elle, après vous avoir expliqué nos quelques déboires pour Coquillette (Episode 1, Episode 2, Episode 3 pour les retardataires).

bidonpiscine

Comme le dit le titre, on n’aurait pas pu rêver mieux ! On a décidé quand Coquillette avait 6 mois et que j’étais en train d’arrêter d’allaiter qu’on ne voulait pas attendre plus longtemps pour avoir un deuxième enfant, pour des raisons que je vous expliquerai un de ces jours. On savait aussi que ça risquait de prendre un petit peu de temps, je n’avais pas encore eu mon retour de couches et après l’arrêt de ma pilule, mes cycles étaient devenus hyper irréguliers.

On a aussi décidé, en même temps, de ne pas se prendre la tête avec ça. On ne voulait pas de nouveau transformer notre sexualité en travaux pratiques, on ne voulait pas redevenir obsédés par le sujet comme j’avais pu l’être et il était hors de question que je me remette à faire des tests de grossesse au moindre retard ou symptôme imaginaire. On avait aussi en tête que ça avait marché une première fois naturellement, et qu’il n’y avait donc pas de raison que ça ne remarche pas naturellement une deuxième fois. Bref, nous étions détendus, l’un comme l’autre, ce qui a certainement joué en notre faveur.

La deuxième chose qui a joué en notre faveur, c’est ma première grossesse. C’est comme si le fait d’avoir été enceinte avait remis les choses en place (j’avais fait le chois de ne plus reprendre de pilule après mon accouchement) et mes cycles sont devenus normaux, mais vraiment parfaitement normaux. Trois semaines après l’arrêt de l’allaitement exclusif, j’ai eu mon retour de couches (bon par contre horrible ça, je vous raconterai aussi à l’occasion) puis un cycle à peine plus long que 28 jours, mais en tout cas plus court que tout ce que j’avais pu connaître avant, puis je suis a priori tombée enceinte le 14e jour de ce 2e cycle.

Je ne l’ai pas su tout de suite, parce que je n’aurais jamais pu croire que j’aurais un cycle si court. J’ai commencé à avoir des doutes deux semaines après, et quand j’ai fait mon test avec la quasi-certitude d’être enceinte, je l’étais déjà depuis un mois complet. Bon le point noir, c’est que du coup, alors que j’étais enceinte sans le savoir, j’ai bu un peu de champagne à Noël, à Nouvel An, un peu de cidre pour la galette mais heureusement, je ne tenais plus l’alcool donc c’étaient de très petites quantités.

Voilà en tout cas comment Crapulette nous est arrivée, et comment elle s’est arrangée pour n’avoir que 17 mois d’écart avec sa grande soeur ! Et maintenant, il ne nous reste plus qu’à l’attendre !

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s