Si douce et si sauvage à la fois

15mois

Elle a 15 mois aujourd’hui, ma Coquillette. Déjà…

Pas le temps de voir le temps passer avec cette petite fille si pleine de vie.

Chaque matin, je la trouve plus grande que la veille et j’ai du mal à croire qu’il y a seulement 15 mois, elle était ce minuscule nouveau-né de 49 cm et 2,950 kg qui tétait tranquillement dans mes bras.

Depuis, elle s’est forgée un sacré petit caractère ! Tantôt charmeuse, douce et calme, elle sait aussi se montrer sauvage, bruyante et colérique !

Elle est capable de tant de tendresse quand elle enlace mon cou et enfouit sa tête contre moi, restant ainsi de longues minutes (mais toujours trop courtes !), et de tant de sauvagerie quand elle attrape mes cheveux par poignées, les arrachant et refusant de les lâcher.

Elle peut rester silencieuse pendant plus de 15 minutes en feuilletant les pages d’un livre, tranquillement installée sur un coussin, tandis qu’un autre jour (ou quelques instants plus tard à peine d’ailleurs), elle réclamera mon attention en permanence, s’agrippant à ma cuisse en criant si j’ose m’asseoir le temps de manger ou pour souffler un peu dans le canapé.

Elle n’hésite pas à « poser » devant des inconnus pour les charmer, distribuant des sourires à droite à gauche (le tout en pliant les genoux et en inclinant très fort la tête sur le côté, absolument personne n’y résiste) mais refusera parfois catégoriquement d’aller dans les bras de sa grand-mère ou de sa marraine, qu’elle connaît pourtant très bien.

Elle fait parfois tout ce que je lui demande (elle ne parle pas mais comprend parfaitement bien ce qu’on lui dit), me suivant gentiment pour aller changer sa couche ou allant d’elle même jusqu’à son parc quand il est l’heure que je prépare son bain. d’autres fois, en revanche, elle se tord quand je la prends dans mes bras, ses petits pieds battant dangereusement l’air devant mon gros bidon, et se contorsionne sur sa table à langer pour m’échapper.

Quand on la ramène avec nous dans notre lit le matin, dans l’espoir (illusoire) de traîner un peu plus avant de nous lever, elle adore poser sa tête sur la mienne en passant son bras autour de mon cou pour un gros câlin, mais n’hésite pas, quelques minutes plus tard, à me piétiner la tête pour aller voir ce qui se passe sur la tête de lit (et vas-y que j’attrape le réveil et que je fais tomber la lampe).

Elle sait caresser mon visage avec une douceur infinie mais ce soir, ma lèvre porte encore les traces d’un violent coup d’ongle.

Finalement, elle est un peu comme moi, ma fille … ❤ (je vous rassure, ça fait longtemps que j’ai arrêté de tirer les cheveux et de griffer)

Publicités

2 réflexions sur “Si douce et si sauvage à la fois

    • Difficile de résumer les choses autrement ! ^^ Quand je pense qu’il y a moins de temps qui la sépare de sa rentrée à l’école que de sa naissance…J’ai du mal à le croire en fait !

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s