Concevoir #2 : comment Internet m’a fait plonger dans l’obsession

courbe-de-temperature-1n

Il y a peu, je commençais à vous parler de conception et notamment de la façon dont la réalité vous rattrape quand vous décidez d’avoir un enfant (si ça vous intéresse, c’était ICI).

Je vous ai raconté mes difficultés pendant nos premiers mois d’essai et je me suis arrêtée au moment où je découvrais les forums (style Doctissimo, enceinte.com ou auféminin). Je pense que je suis d’abord tombée dessus par hasard, et puis je suis tombée sur des sujets spécialement créés pour les femmes en essai bébé (les essayeuses du mois de janvier/février/mars…). Le principe est simple, une internaute ouvre un sujet et toutes celles qui veulent peuvent la rejoindre. J’ai rejoint un de ces sujets, vous vous en doutez bien. Au jour le jour, on se raconte nos vies, ou plutôt la vie de notre utérus. C’est bien le seul endroit où vous trouverez jamais des dizaines de femmes qui se parlent ouvertement de la date et de l’abondance de leurs règles, de la texture de leur glaire cervicale ou de la couleur de leurs mamelons.

Au début, je me suis dit que ça m’aidait et dans un premier temps, c’était vrai. C’était difficile de parler de notre désir d’enfants autour de moi parce que de un, quasiment personne n’était au courant et de deux, ceux qui l’étaient n’étaient pas forcément dans le trip. Alors pouvoir parler librement de ce qui m’arrivait au jour le jour, avec des femmes qui vivaient la même chose, qui partageaient mes angoisses, ça faisait du bien, même si on ne se connaissait pas. Pendant un temps, je me suis presque sentie plus proche d’elles que de mes propres amies (aujourd’hui, je ne me souviens même pas de leurs pseudos).

Et puis très vite, j’ai découvert jusqu’où pouvait aller l’obsession du désir d’enfant : les courbes de températures, les tests d’ovulation, l’examen des glaires cervicales. J’ai plongé dedans les yeux fermés. J’ai acheté un énorme paquet de tests d’ovulation (qui ne marchaient pas) et tous les matins, mon réveil sonnait à 6h pour que je puisse prendre ma température toujours à la même heure. Je la répertoriais ensuite soigneusement dans un cahier et puis j’observais les courbes que ça donnait, j’essayais de les comprendre, je faisais des pronostics sur ma date d’ovulation, de règles,… Je reportais même ces températures sur un site internet qui proposait aussi de noter la date des rapports, l’apparence des glaires cervicales, et d’éventuels symptômes (tout y passait, du mal de ventre au mal de tête en passant par le volume des seins) ainsi que les médicaments que prenaient certaines pour favoriser la conception. Et puis le site calculait pour vous la date d’ovulation. Quand je rentrais chez moi le soir, je faisais mon petit test d’ovulation sur le résultat duquel quel je m’interrogeais ensuite pendant des heures. Sur les conseils d’autres filles, je me suis mise à prendre un complément alimentaire : Oligobs PMA, un cocktail de vitamines censé aider à la conception et qui contenait notamment de l’acide folique, qu’on doit normalement prendre deux mois avant de tomber enceinte. Du coup, ce n’était pas un si mauvais investissement et ça ne pouvait pas me faire de mal. Au cas où, j’en ai même filé à mon homme (vous avez le droit de vous moquer si vous voulez, je suis la première à reconnaître à quel point tout ça était ridicule). Au boulot, j’allais régulièrement voir si j’avais reçu des réponses sur le forum auquel j’étais inscrite. Si je m’étais fait prendre, ça aurait pu me coûter mon travail, mais je n’y pouvais rien, je ne pensais qu’à ça toute la journée.

En très peu de temps, je suis devenue experte pour décrypter les messages : gygy pour gynéco, BB1 pour un premier bébé, BB2 pour un deuxième, etc… TO pour test d’ovulation, un +++ pour un test de grossesse positif, un seul + pour un test d’ovulation positif, TP pour travaux pratiques, comprendre un rapport strictement dans le but de concevoir, bien peu romantique.

Au final, avec Internet et les forums, je me suis enfoncée dans l’obsession, je suis devenue accro et ça n’a pas DU TOUT fait avancer les choses. Nos essais ne fonctionnaient toujours pas, mes règles étaient toujours aussi irrégulières et mes cycles toujours aussi longs. Seul point positif à mes yeux, les courbes de températures que je faisais m’ont permis de constater que j’ovulais à chaque cycle. J’ai eu la chance de croiser une fille sur un forum qui a un jour posté un message pour s’excuser de son absence parce qu’elle préférait prendre un peu de distance vis à vis de tout ça. J’ai pensé que ça ne me ferait peut-être pas de mal non plus et j’ai cessé de fréquenter ces sites quotidiennement.

J’ai aussi pris une décision raisonnable (enfin !), celle de prendre rendez-vous avec un « gygy », histoire de faire le point, même s’il était sûrement trop tôt pour qu’il puisse m’aider puisque je n’étais « que » à 8 mois d’essais à peu près. C’était en juin 2012, il y a tout pile deux ans. La suite au prochaine épisode !

Publicités

7 réflexions sur “Concevoir #2 : comment Internet m’a fait plonger dans l’obsession

  1. Bravo pour cet article si réaliste!
    Moi pour mon premier bebe j’ai eu droit aussi a l’obsession forums, mais comment ne pas succomber tu as des filles que sont dans la même situation que toi… Le problème est que en fin de compte cela te fait plus de mal que de bien au final car ont pense ont repensé ont réfléchi… Ont cherche des solutions a des problèmes qui parfois n’existent même pas…
    Je suis en essaie de mon deuxième bebe depuis deux mois je ne te cache pas que des fois je jeté un petit coup d’œil mais j’ai beaucoup plus de distance qu’avant…
    En tout cas hâte de lire la suite!!!!

    • C’est exactement comme tu dis : on cherche des solutions à des problèmes qui n’existent pas ! Bonne chance pour les essais pour le deuxième ! (tu verras, j’en parlerai plus tard, ça a été beaucoup plus simple pour moi la deuxième fois !)
      Et merci pour ton commentaire ! 🙂

  2. Merci pour cet article qui me parle beaucoup…
    Je suis moi même en « essais bébés » et il y a quelques mois de cela, j’ai cru déceler tout un tas de signes qui m’ont fait penser être enceinte. Je fréquentais les forums pour savoir comment évoluait ce petit embryon semaines après semaines, j’avais déjà calculé ma date probable d’accouchement avec un outil en ligne, et j’avais même pris du ventre! Malheureusement, c’était dans ma tête et même s’il n’y a que mon mari qui était au courant, je me suis sentie très très bête (le mot est faible) à l’arrivée de mes règles.. Depuis j’essaie de relativiser et de me concentrer d’autres activités.. ça arrivera quand ça arrivera. J’attends quand même impatiemment ton prochain billet pour en savoir plus sur ton expérience! 🙂
    Amitiés,
    Mélanie

    • C’est incroyable l’influence de l’esprit sur le corps quand on se persuade de quelque chose ! Effectivement, essayer de relativiser et penser à autre chose me semble être une bonne option. Bon courage à toi en tout cas et je te souhaite un beau bébé tout rose pour le plus vite possible ! 🙂

  3. Pingback: Concevoir #3 : lâcher prise | Maman 24h/24

  4. Pingback: Concevoir #4 : quand tout marche comme sur des roulettes | Maman 24h/24

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s