Ce n’est pas que du bonheur

bonheur

« Depuis qu’il est né, ce n’est que du bonheur ! ». Tout le monde a déjà entendu cette phrase venant de jeunes parents avec des cernes jusqu’au milieu des joues, des tâches de lait/vomi/pipi/caca plein leurs vêtements, en train de boire une tasse de café froid, non ? Ou alors, si vous-mêmes êtes futurs parents, vous avez dû entendre à maintes reprises : « tu verras, ce n’est que du bonheur ! »
Soyons clairs, c’est un mensonge ! Voire du déni ou de l’auto-persuasion dans le cas des jeunes parents.
Evidemment, un bébé apporte plein de bonheur, ce n’est pas moi qui dirai le contraire vu que j’ai décidé de remettre ça 6 mois après l’arrivée de Coquillette. Mais de là à dire que ce n’est QUE du bonheur ?
Je voudrais bien voir une jeune maman ou un jeune papa me dire ça alors qu’il se lève pour la vingtième fois de la nuit, ou alors pendant que son charmant bébé qui n’apporte que du bonheur vomit sur son dernier T-shirt propre, ou même en essayant de mastiquer son steak qui a totalement refroidi pendant qu’il berçait son bambin en faisant le tour de sa chambre en se balançant pendant 3/4 d’heure.
Un bébé, ce n’est pas que du bonheur. C’est aussi beaucoup de fatigue, de moments où on se sent dépassé, de doutes, d’inquiétudes, de difficultés. Ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas avoir d’enfants, je suis la première à dire que c’est la meilleure chose que j’ai faite dans ma vie. Mais cette toute petite phrase peut faire beaucoup de dégâts.
Imaginez un peu de futurs parents à qui on bassine cette rengaine pendant neuf mois. La retombée sur terre risque d’être un peu dure pour eux là où ils pensaient atteindre le Nirvana.
Et pensez un peu à ces jeunes parents qui rencontrent des difficultés avec leur enfant, que ce soit des problèmes de santé, de sommeil ou simplement les premiers doutes que connaissent tous les jeunes parents. A force d’entendre leurs amis déclamer à tout bout de champ que ce n’est que du bonheur alors que ce n’est pas ce qu’ils ressentent, ne risquent-ils pas de se dire qu’ils ont un problème ? Qu’ils sont de mauvais parents ?
Alors oui, on est d’accord, la naissance d’un enfant est un moment heureux et oui, le capital bonheur de la famille va en être décuplé mais, de grâce, arrêtons de dire que ce n’est QUE du bonheur…

PS : Oui, je sais, la photo n’a rien à voir avec le sujet mais allez donc illustrer ça…

Publicités

2 réflexions sur “Ce n’est pas que du bonheur

  1. Ahah, moi, c’est ma belle-mère qui nous « balançait » ça à la figure le week-end où elle est venue pour la première fois voir notre fils (8 jours après sa naissance). Et ça correspondait au moment où il a commencé à avoir des reflux, qu’il se mettait à hurler pendant des heures parce qu’il avait mal, qu’il prenait le sein 4h d’affilées parce que ça soulageait ses RGO, et que le babyblues s’emparait de moi. Je crois que 16 mois plus tard, je lui en veux encore un peu… lol

    • En effet, pas facile d’entendre ça quand on est en plein baby blues et dans ces conditions là ! Ah ces belles-mères hein ^^ (heureusement je ne peux vraiment pas me plaindre de la mienne, j’ai de la chance !)

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s