Le coffre à jouets

Image

 

Il y a un an et demi, quand j’étais enceinte, on l’avait mis dans la chambre de Coquillette et on l’avait rempli de vieilles peluches qu’on ne savait pas trop où mettre.

Récemment, on l’a descendu dans le salon et on y a ajouté les jouets de Coquillette, ses puzzles, ses instruments de musique, son chien qui chante, aboie et avance tout seul, quelques livres en tissu.

Au début, il était fermé et on ne l’ouvrait que pour aller chercher ce dont on avait besoin. Et puis Coquillette a compris comment l’ouvrir mais le faisait souvent tomber sur ses doigts. Alors on a décidé de le laisser ouvert toute la journée et de le coincer avec un coussin pour éviter qu’il ne se referme sur ses doigts.

Depuis, elle passe son temps à aller dedans, à le vider, à le re-remplir. Il nous sert aussi à créer une barrière pour l’empêcher d’accéder à notre meuble TV et à le vider de son contenu 36 fois par jour.

Ce coffre à jouets est devenu le centre névralgique du salon, voire de la maison toute entière (en tout cas pour Coquillette). Son créateur ne pouvait certainement rêver meilleur emploi pour lui. Car ce coffre, c’est mon grand-père, menuisier de formation, qui l’a fabriqué pour moi quand j’étais enfant. Je n’ai pas eu la chance de le connaître très longtemps puisqu’il est décédé quand j’avais 7 ans mais pourtant je me souviens bien de lui, et j’y pense aussi très souvent car la maison est pleine d’objets nés entre ses mains.

J’aime l’idée de leur redonner un second souffle. J’aime voir Coquillette se pencher au-dessus de ce coffre et farfouiller dedans avec avidité à la recherche d’un trésor enfoui, comme je l’ai fait avant elle. J’aime voir ce coffre blanc prendre toute la place au milieu du alon même s’il n’est pas vraiment assorti aux autres meubles. Il a déjà bien vécu et aurait besoin d’un bon petit coup de pinceau mais je n’ai pas envie de le repeindre. J’aime qu’on voie qu’il a bien vécu. J’aime me dire que chaque jour, ma fille pose ses mains directement sur ce bois tendrement travaillé par son arrière-grand-père il y a des années de cela.

Image

Et j’espère qu’un jour, ce coffre à jouets trônera à nouveau au milieu d’un autre salon et que mes propres petits-enfants viendront farfouiller dedans avec leurs petites mains potelées. Tout comme j’espère que chaque objet façonné par mon grand-père trouvera sa place dans un nouvel intérieur un jour, et que mes filles connaîtront leur histoire et la raconteront à leurs enfants.

De quel plus bel héritage peut-on bien rêver…

Publicités

3 réflexions sur “Le coffre à jouets

  1. Bonjour , En regardant la liste des blogs votre titre ma interpeller … Et j’ai lu votre article qui ma beaucoup plus ! Oui je suis d’accord avec vous moi de même j’aime les choses faite mains le bois et la créativité mais alors là votre grand père vous a laisser une belle choses et j’espère pour vous que coquillette seras en prendre bien soin comme vous l’avais fait car c’est un beau héritage effectivement …. Bonne journée !!!
    Sandrine

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s