Cochonnerie de rhume !

Je savais que la première fois que je me vanterais sur le blog que Coquillette n’avait jamais été malade, elle tomberait malade. Ca n’a pas raté ! Depuis une semaine, la pauvre se coltine un rhume bien pénible, avec nez qui fait des bulles, toux bien grasse, nuits pourries et, en prime, retour de l’érythème… Je suis consciente quand même qu’on ne peut pas trop se plaindre. A plus d’un an, elle est bien armée pour se battre contre un rhume et elle n’a même pas eu de fièvre. D’ailleurs, son vaccin prévu en début de semaine n’a même pas dû être repoussé puisque le médecin a jugé que son rhume n’était « pas bien méchant ». Pas bien méchant, mais chi*** quand même…

Quand Coquillette a déclaré ce rhume, j’étais quand même un peu tatonnante : que devais-je faire, ne pas faire ? Bien loin de vous donner des conseils en la matière parce que je ne suis pas qualifiée pour ça et qu’en plus, si ça se trouve, j’ai fait plein de bêtises, je vais quand même vous raconter ce qu’on a fait avec son papa.

blog1

Tout a commencé avec une belle crise de larmes en pleine nuit. Premier réflexe que j’ai eu : prendre sa température. Pas de fièvre, donc pas de suppo de Doliprane.  Je me suis ensuite attaquée à son nez qui se noyait sous une tonne de morve (je suis désolée pour les détails mais si vous êtes déjà passé par là, vous savez que j’exagère à peine). Evidemment, je n’avais pas de mouche-bébé. Jusque là, je m’étais toujours dit que ce n’était pas forcément très utile. ERREUR !! J’ai dû user dix mouchoirs pour obtenir un semblant de nez propre, en m’en mettant plein les mains au passage (ce qui explique sûrement pourquoi j’ai moi aussi attrapé ce rhume maintenant…). Le lendemain, on est vite allé chercher un mouche-bébé pour s’en servir à peine rentrés à la maison ! En revanche, j’avais de l’Humer à la maison, qui nous avait été conseillé par la première pédiatre de Coquillette à la sortie de la maternité. Un pschitt dans chaque narine pour aider à déboucher, deux à trois fois par jour. Coquillette n’a pas apprécié le premier jour mais ensuite, elle a pris ça avec une grande philosophie je dois dire. Elle se laisse faire et ne bouge plus en voyant arriver la bouteille. (C’est une autre histoire pour le mouche-bébé).

On a eu trois nuits bien pourries puisqu’elle se réveillait avec le nez bouché et la gorge encombrée, puis la situation s’est améliorée. Aujourd’hui, elle a encore le nez qui coule mais on sent que c’est la fin de cette cochonnerie. Là où je suis contente, c’est qu’on n’a pas eu besoin de recourir à des médicaments, l’Humer étant simplement une solution à l’eau de mer, je ne compte pas ça comme un médicament. Le médecin n’a même pas parlé de nous donner un traitement, c’est donc qu’il a estimé que ce n’était pas nécessaire, et tant mieux ! Il ne me reste plus à présent qu’à me perfectionner dans l’art du maniement du mouche-bébé parce que pour l’instant, c’est pas joli-joli à voir !

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s