Son Papa

Image

Je prends soin de l’écrire avec une majuscule, parce que je crois pour Coquillette, son Papa, c’est un peu Dieu.

Elle le voit nettement moins que moi puisqu’il travaille beaucoup, part tôt, rentre tard, mais quand il est en vacances ou en week-end, ou même s’il n’est là que pour la matinée, elle en profite à fond (et lui aussi !).

Quand il rentre du travail alors qu’elle vient de sortir de son bain et qu’elle est sur la table à langer, elle se met à hurler en le voyant, secouant ses bras et ses jambes dans tous les sens tout en riant. C’est presque un peu vexant pour moi mais ça fait tellement plaisir à voir !

Quand elle le voit arriver par la fenêtre du salon (au 1er étage), elle lui sourit et lui fait coucou de la main. Je vous passe les yeux qui se mettent à briller, ça fait cliché, et pourtant c’est tellement vrai…

Quand il est là au moment de son bain, je prends un grand plaisir à les laisser jouer à deux et à les regarder d’un peu plus loin. On se demande vraiment lequel des deux s’amuse le plus… Son Papa finit en général torse nu parce que son t-shirt est trempé à forcé d’avoir été éclaboussé. Après, il n’y a plus qu’à nettoyer toute l’eau qu’ils ont mis partout autour de la baignoire !

Il n’est pas rare que je les retrouve dans le salon, elle riant dans les bras de son père pendant qu’il la promène façon Gilles de Binche en chantant pom-pom-pom-pom-pom-pom-pom. J’ai beau essayer de faire pareil, ça n’a jamais le même effet que quand c’est son Papa !

Quand elle tombe ou se cogne, on est toujours deux à se précipiter pour la consoler.

Si elle est ronchon, il a souvent bien plus de patience que moi…

Il l’appelle « ma petite princesse ».

Il adore la faire éclater de rire en l’embrassant sur la plante des pieds ou dans le cou pendant que je la change.

Il a beau ne pas aimer chanter, il a appris des petite comptines pour la bercer quand elle est née.

De temps en temps, il revient du travail avec une petite peluche pour elle ou un joli pyjama et si on va dans un magasin de jouets pour trouver un cadeau à un enfant de notre entourage, il insiste toujours pour qu’on prenne aussi quelque chose pour elle. Oui, c’est un papa très un peu gâteau…

Je savais avant d’avoir Coquillette que ce serait un bon papa. Je ne me doutais pas à quel point ce serait vrai, et je ne pouvais pas non plus imaginer à l’avance quel plaisir je prendrais à les regarder tous les deux nouer jour après jour cette belle relation père-fille, construire cette complicité qui, je l’espère, durera pour toujours.

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s