J’ai vendu mon âme à Hipp

Image

Il y a encore quelques semaines à peine, je ne jurais que par mes purées et compotes maison à base de fruits et légumes bio, par mes petites coquillettes soigneusement coupées en deux, et mes petites portions de viande congelées. Coquillette n’a jamais mangé énormément mais elle mangeait quand même correctement et avait l’air d’apprécier ce que je faisais, en général.

Et puis je ne sais pas ce qui s’est passé. Un beau jour, il y a environ un mois, elle n’a plus voulu de ce que je faisais. Elle refusait d’ouvrir la bouche ou n’avalait que trois malheureuses cuillères, alors même que j’avais fait son plat préféré.

Ben je peux vous dire que c’est drôlement décourageant quand on passe du temps à cuisiner et que le tout finit à la poubelle ou dans la gamelle des chats. Ca m’énervait, ce qui n’arrangeait évidemment rien à la situation. Alors j’ai profité d’un jour où on partait pour la journée pour acheter un petit pot industriel, prétextant la facilité pour le transport. Elle n’a pas tout mangé, loin de là, mais elle a tout de même mangé bien plus qu’avec un plat fait maison.

Alors soit, j’ai été un peu vexée sur le coup, mais j’ai été aussi bien soulagée, parce qu’on a beau savoir qu’un bébé ne se laisse pas mourir de faim, dixit tous les pédiatres, puéricultrices et autres spécialistes, c’est difficile de ne pas s’en faire quand son enfant refuse de manger.

Et quelque part, j’ai été bien contente aussi du temps que ça m’a fait gagner…

Voilà comment j’ai vendu mon âme aux petits pots industriels, et plus particulièrement à Hipp, une marque 100% bio. Car oui j’ai craqué pour les purées toutes faites, mais il n’était pas question de prendre n’importe lesquelles non plus, à tort ou à raison. Hipp est une marque qui m’a convaincue : légumes, fruits et viandes bio, poissons issus de la pêche durable, pas de noms effrayants dans la liste d’ingrédients… La variété des plats proposés est plutôt sympa aussi, même si on ne trouve pas tout partout. Et c’est vraiment bon. Un jour où Coquillette n’a pas voulu finir ses spaghettis à la bolognaise, c’est moi qui ai terminé, et je me suis régalée ! C’est également le lait en poudre Hipp que j’utilise depuis le sevrage de Coquillette. Déjà à l’époque, leurs arguments m’avaient séduite. (L’article n’est pas sponsorisé je précise)

Pour en revenir au sujet initial, je n’ai pas totalement renoncé au fait maison et j’ai même l’impression que Coquillette recommence à manger correctement quand je cuisine. Mais je m’autorise de temps en temps (voire un peu plus souvent) un peu de repos en préférant attraper un pot tout fait dans le placard plutôt qu’en sortant mon Nutribaby, mon éplucheur et mes légumes bio.

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s