Un tiers de ma vie à ses côtés

Image

On fait parfois des rencontres inattendues, des rencontres qui n’auraient jamais dû se produire et qui ne tiennent qu’à deux secondes. C’est une de ces rencontres qui a changé ma vie, et ce fut le point de départ d’une aventure qui continue toujours et qui, j’espère, continuera longtemps.

Je vous demande pardon pour ce billet à l’eau de rose du jour,mais voià, je suis d’humeur à l’eau de rose ! Car avec mon homme, cette semaine, nous avons fêté nos 8 ans, c’est-à-dire un tiers de ma vie. Et quand je vous dis que cette rencontre ne tenait à rien… Il avait 20 ans, j’en avais 16. J’allais en boîte de nuit pour la deuxième fois mais j’aurai aussi bien pu me faire refouler étant donné mon âge. Je n’avais rien d’une fêtarde et je n’allais pas du tout mais vraiment pas du tout en boîte pour faire une rencontre. Lui fréquentait souvent l’endroit mais ce soir-là, il s’était forcé pour participer à un anniversaire, parce qu’il était fatigué. On s’est tourné autour pendant un moment, mais aucun de nous deux ne faisait le premier pas, malgré quelques sourires timides échangés. Et puis vint 00h30, heure à laquelle mon père venait nous chercher, mes amies et moi (et oui, on n’oublie pas que j’avais 16 ans et que je ne sortais que pour la deuxième fois). Alors qu’une de mes amies me montrait sa montre, je lui ai fait le signe avec la main d’attendre encore deux minutes. Il l’a remarqué, s’est dit qu’il n’avait plus le temps de gamberger et s’est approché de moi. On a dansé deux minutes, il m’a donné son numéro de téléphone (il n’a pas pris le mien parce qu’il avait laissé son portable dans sa voiture…) et je suis partie. La chose exceptionnelle qui s’est produite ensuite, c’est que je l’ai recontacté, alors qu’encore une fois, ce n’était pas forcément mon genre de revoir un inconnu. Mais voilà, quelque chose s’était produit ce soir-là. Un coup de foudre, peut-être bien !

On en a fait du chemin à deux en huit ans ! Mais finalement, rien n’a changé depuis le premier jour. L’étincelle est toujours là et surtout, tout est toujours si naturel entre nous. Vous savez, l’expression « être faits l’un pour l’autre », c’est peut-être prétentieux mais j’ai l’impression qu’elle s’applique tout à fait à notre couple. Bien sûr il y a des hauts et des bas, bien sûr je suis chiante et je dois bien souvent l’exaspérer (en vrai il mériterait même une médaille…), bien sûr il laisse souvent traîner ses chaussettes sales au pied du lit. Mais voilà, chaque obstacle de ma vie, chaque difficulté, chaque mauvaise journée que je passe, me paraissent moins durs à affronter quand il est là pour m’aider à les surmonter ou quand je sais qu’à la fin de journée, je pourrai toujours tout oublier en me blotissant contre lui.

Construire une famille, notre famille, avec lui, est sûrement la plus belle chose que nous ferons jamais. Chaque jour, ensemble, nous travaillons à remplir notre maison de bonheur et d’amour (sortez les guimauves !) et je mesure à quel point j’ai eu de la chance de croiser son chemin, ce jour de mars 2006.

Un tiers de ma vie avec lui, c’est beaucoup et pourtant si peu, à côté de l’éternité que je pourrais passer à ses côtés…

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s