Il s’est passé quelque chose

blog1

Aujourd’hui, Coquillette « fête » ses 9 mois. J’avais prévu d’écrire un billet comme pour ses 8 mois pour raconter ses progrès, ses petites manies, ses caractéristiques… Tout à l’heure, pendant que je repassais (j’ai souvent l’esprit trèèès loin de ce que je fais dans ces cas là, pas vous ?), je réfléchissais à ce que j’allais écrire et je me suis rendu compte d’un truc : il s’est passé quelque chose pendant ce dernier mois. Quelque chose a changé, chez elle ou chez moi, ou chez toutes les deux, je ne sais pas. Une sorte de déclic qui nous a encore plus rapprochées. Peut-être parce qu’elle a grandi et qu’il est bien plus facile de communiquer avec elle, de rire avec elle, de partager avec elle. Et pourtant, rien ne se perçoit pour quelqu’un de l’extérieur : elle n’a pas tellement fait de progrès sur le plan moteur, elle ne se retourne pas alors qu’elle sait le faire, elle ne se déplace pas même en rampant mais je ne me fais pas de bile : chaque chose en son temps !

Le changement est plus subtil que les grandes étapes du développement auxquelles on pense en premier lieu. Des petits jeux se sont mis en place naturellement entre nous : elle se cache derrière sa couverture et la rabaisse d’un coup pour me faire « coucou-beuh », elle me passe sa tétine quand je fais le poisson avec ma bouche, elle s’arrête de bouger quand je place un objet sur sa tête… Une complicité s’est instaurée. Mais aussi une grande tendresse. Elle devient de plus en plus câline avec son père et moi, enfouissant fréquemment sa tête dans le creux de notre cou ou de notre épaule. Elle nous fait des bisous aussi, enfin, ça y ressemble. En réalité, elle gobe plutôt notre joue en y laissant une grosse trace de bave, mais c’est aussi voire bien plus affectueux qu’un bisou.

Il suffit d’un regard échangé, d’un sourire partagé pour que je ressente ce petit quelque chose qui me fait frémir de bonheur. Je me souviendrai de son 9e mois comme celui où elle a cessé d’être un petit bébé qui reçoit plus qu’il ne donne. Et aujourd’hui, je peux le dire, ma fille me donne plus d’énergie qu’elle ne m’en demande. Et surtout, elle me rend plus heureuse que je ne l’ai jamais été…

Publicités

2 réflexions sur “Il s’est passé quelque chose

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s