La première gorgée de chocolat chaud

Connaissez-vous ce livre de Philippe Delerm, « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » ? On y retrouve des petits instants de bonheur capturés, comme la fameuse première gorgée de bière, la meilleure de toutes. Pour moi, ce serait plutôt la première gorgée de chocolat chaud (même si j’aime la bière aussi) mais j’ai décidé de faire un peu pareil aujourd’hui. Parce que parfois, ça fait du bien de se souvenir qu’il suffit de petits riens pour se sentir bien et heureux, parce que la vie entière est une suite de petits bonheurs, voici ceux qui me viennent à l’esprit en cette période de début d’hiver et de Noël :

blog1

– enfouie sous ma couette, bien au chaud, à moitié endormie, entendre les éléments qui se déchaînent dehors : pluie, vent, grêle

– la même chose, mais plongée dans un bain bien chaud

– m’endormir aux côtés de ma fille pour une sieste ou pour finir la nuit malgré ses dents, la sentir se blottir contre moi et me réveiller avec ses petites mains passées autour de ma tête

– apercevoir par la fenêtre le facteur qui glisse un colis dans la boîte aux lettres et me demander ce que ça peut bien être jusqu’à ce que je puisse aller le chercher

– allumer les guirlandes du sapin de Noël pour la première fois aorès les avoir installées et passer quelques minutes à regarder clignoter les lumières multicolores

– se faire livrer des pizzas, s’installer dans le canapé avec un plaid, éteindre la lumière et se mettre un bon film ou une bonne série. à l’instant où l’on appuie sur « play », une parfaite soirée spéciale flemmards commence

– ouvrir tous les matins mon calendrier de l’avent que mon homme m’a offert, et manger deux chocolats quand j’ai oublié celui de la veille

– aller se promener malgré le froid avec tout l’équipement nécessaire : gants, bonnet, gros manteau, écharpe, bottes, n’avoir froid qu’au bout du nez et aux yeux mais se sentir réchauffé par la douce caresse du soleil

– aérer la chambre et sentir l’odeur du froid qui a imprégné la couette et les oreillers

– manger des coquilles au chocolat au goûter, les tremper dans le chocolat chaud et en mettre partout, comme quand on était enfant…

– chercher une bonne recette de bûche et saliver en imaginant le goût que peuvent bien avoir toutes celles qu’on voit défiler

– cet instant, le soir du réveillon de Noël, où tous les cadeaux viennent d’être distribués et attendent sur la table et les chaises qu’on les ouvre enfin

Et vous, c’est quoi vos petits instants de bonheur en cette fin d’année ?

Je risque de déserter le blog jusqu’à jeudi, pour cause de vadrouille dans la famille, alors je profite de ce billet pour vous souhaiter à tous un joyeux Noël !

Publicités

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s